En Chine, le thé se déguste au Gong Fu Cha

Posté dans Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : , , , ,

En Occident le thé se prépare dans une théière, un récipient qui contient de 50cl à 150cl environ. En Asie, où l’on boit pourtant beaucoup de thé, l’usage d’une théière de cette contenance, ou même d’une théière tout court n’est pas aussi répandu que chez nous. Pour ne parler que de la Chine, pays où l’on rencontre sans doute le plus grand nombre de buveurs de thé de la planète, le thé se boit traditionnellement soit dans un zhong (petit bol avec couvercle), soit dans de minuscules tasses remplies à l’aide d’une minuscule théière, ces ustensiles  – dont vous pouvez voir certains éléments sur ma photo – composent ce que l’on appelle le Gong Fu Cha.

5 Commentaires de “En Chine, le thé se déguste au Gong Fu Cha”

  • C’est vrai qu’ici la tendance est souvent à boire le thé en plus grande contenance.

  • J’ai totalement redécouvert le Wu Long (et plus particulièrement les jin xuan) grâce au Gong Fu Cha, que j’ai eu le plaisir de découvrir à Formose. Pouvoir apprécier les notes qui se dévoilent au fil des infusions est une éducation gustative très enrichissante et agréable. Et puis, avouons-le, partager le thé de la sorte ne fait qu’accentuer le dépaysement qui caractérise la dégustation 🙂

  • Même si je trouve ces types de dégustation très intéressantes, ce que je reproche au Zhong comme au Gong Fu Cha, c’est qu’ils demandent tous les deux une certaine dextérité…
    Aussi, j’ai peut-être tort mais je prépare tous mes thés de la même manière : dans une théière blanche en porcelaine (sans mémoire) de 30 cl, avec un filtre en papier jetable. Je me dis que l’effet est un peu le même que celui d’un set à déguster, mais en un peu plus grand. Je pense que 30 cl c’est encore la bonne contenance pour préserver la saveur (mais je n’irai pas au delà.)
    Et pour la dégustation, c’est dans une tasse avec sous-tasse pour les thés indiens et des alentours, et dans un petit bol simple pour tous les autres. Mais dans tous les cas toujours dans de la porcelaine blanche, car j’aime bien voir la couleur du thé.

    • Bonsoir,
      L’essentiel étant de ce faire plaisir, si votre méthode vous convient c’est le principal ! Je conseillerais juste, plutôt qu’un filtre papier, de déposer les feuilles directement dans la théière et d’utiliser si besoin un filtre métal de gong fu cha au moment de verser le thé. Plus les feuilles sont à l’aise, meilleur le thé sera !

  • Pour ma part, ma découverte du gong fu cha à été pour ainsi dire une révélation ! De la manipulation à la sublimation des oolong ( j’ai vraiment du mal avec les pu erh ) je trouve vraiment cet art fantastique. A tester absolument !

    Et félicitations pour le blog qui est vraiment agréable.

Poster un commentaire

*

code

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps