A Darjeeling, mon programme est perturbé

L’agitation est telle cette année à Darjeeling que j’ai dû modifier mon programme. Le mouvement pour une autonomie de la région décidera aujourd’hui de bloquer à nouveau ou non toutes les routes et faire fermer les commerces. Alors que je devais me rendre à la plantation de Balasun, du côté de Kurseong, j’ai décidé de contourner par l’est. Mon ami Abhishek Dev, planteur de Teesta Valley Tea Estate est venu me chercher tout à l’heure à l’aéroport de Bagdogra et nous avons rejoint son bungalow. Teesta Valley Tea Estate se situe à l’extrême est de Darjeeling et de là je pourrai décider demain, en fonction des évènements, si je peux rejoindre la ville de Darjeeling ou pas. Au moins, grâce à Abhishek j’ai des nouvelles fraîches de Darjeeling et de la récolte qui s’annonce. Et je pourrai également rencontrer ce soir les planteurs de Gielle, Runglee Rungliot et peut-être Namring… Ces quatre plantations, assez éloignées de la ville de Darjeeling mais qui font bien sûr partie de la prestigieuse appellation, sont parmi les plus belles de la région. Sur cette photo vous pouvez admirer la vue que j’ai ici, en fin d’après-midi, lorsque je marche en direction de Gielle Tea Estate.


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , , , ,

Calcutta : une ville très attachante

La Cité de la Joie se trouve être aussi celle du thé. Toutes les cargaisons de thé produit en Assam comme à Darjeeling embarquent depuis le port de Kolkata (Calcutta) et les sociétés qui possèdent les plantations de thé du nord de l’Inde ont chacune leur bureau dans cette ville. Voilà pourquoi je fais souvent escale ici. Je vais de dégustation de thé en dégustation de thé.

Cette ville se trouve dans un état de délabrement absolument inouï, elle est surpeuplée, encombrée, défoncée,  étouffante, humide, d’une saleté crasse… Elle vous laisse exsangue et malgré tout  je la trouve très attachante. Je suis heureux à Kolkata.


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

L’équipe du Palais des Thés à Tomsong

Je suis parti ce matin pour Kolkata. Et de là je rejoindrai Darjeeling, sans doute mardi. La cueillette de printemps va bientôt commencer et il est temps de faire le tour de quelques plantations pour en savoir davantage sur la récolte qui s’annonce et prendre la température du coin, au propre comme au figuré. Les théiers sommeillent pendant les mois d’hiver, en raison du froid, et se réveillent lorsque ça se réchauffe. A l’inverse, les esprits s’échauffent pendant les mois d’hiver, à propos des questions d’autonomie, et se calment au printemps lorsque les activités économiques – thé et tourisme – reprennent.

Il y a une étape importante de la fabrication du thé que je regrette beaucoup de ne pouvoir partager avec vous, c’est le flétrissage. Durant cette opération les feuilles qui se fanent tandis qu’on fait souffler sur elles un courant d’air – froid, de préférence -, exhalent un parfum merveilleux. Celui-ci évoque un bouquet de fleurs blanches : de lys et de jasmin. Sur cette photo prise à Tomsong  en octobre dernier, lors d’un voyage en équipe, chacun prend des feuilles au creux de la main et hume avec bonheur.

D’autres bons  moments vécus en groupe sont disponibles, si cela vous dit de nous suivre, en cliquant ci-dessous :
http://www.palaisdesthes.com/fr/le-the/palais-des-thes-darjeeling.htm


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , , ,

Le Matcha se broie dans une meule en pierre

Au Japon il existe un thé bien particulier dont l’on se sert lors du Cha No Yu, la fameuse cérémonie de thé, et qui se nomme Matcha.

Le Matcha se distingue des autres thés Japonais par son apparence : il est moulu. Autant dans tous les autres pays producteurs des feuilles de thé brisées ou en poussière sont signe de piètre qualité, autant au Japon ce fameux Matcha fait partie des thés les plus réputés. Il s’agit d’une production particulièrement noble, obtenue à partir de Tencha, un thé d’ombre. Les feuilles de Tencha sont  réduites en poudre à l’aide d’une meule en pierre que l’on remplit par le dessus. Cette fine poudre apparaît ensuite, comme sur ma photo, à la limite des deux pierres qui pivotent l’une sur l’autre et repoussent le thé vers l’extérieur.


Posté dans Pays : Japon par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , , ,

Hattori Koji-San, un maître-potier au cœur de Kyoto

Dans mon dernier billet je vous parlais de Hattori Koji-San, le maître-potier. Je vous montrais ses doigts agiles. Eh bien à présent le voici chez lui, ou plutôt dans son atelier, en plein cœur de Kyoto. Il a choisi de s’asseoir là où il pose normalement son tour, le temps de la photo. C’est à lui que nous avons confié le soin de fabriquer des bols en raku, des bols de différentes teintes que l’on obtient en passant au feu certains minerais. Ce sont les pigments qui font la couleur. Et le savoir-faire également, afin d’obtenir sur la glaçure les craquelures désirées ainsi que ces teintes noires, rouges, blanches, qui peuvent évoquer des astres ou des saisons, la neige ou la nuit.


Posté dans Lieux que j'aime à Kyoto, Pays : Japon par François-Xavier Delmas | Tags : , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis presque 25 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Blogs français sur le thé

Blogs sur le thé en anglais

Cuisine

Liens utiles et autres blogs

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps