Le flétrissage des feuilles libère de délicieux parfums


10 novembre 2011
Le flétrissage des feuilles libère de délicieux parfums

Le flétrissage des feuilles de thé peut durer plusieurs dizaines d’heures durant lesquelles les feuilles vont perdre une partie de l’eau qu’elles contiennent. Afin d’éviter tout risque d’oxydation on va parfois souffler de l’air – froid ou chaud- , par en-dessous. A ce stade, un parfum délicieux va se répandre, très caractéristique et très floral, qui se reconnaît à des centaines de mètres alentour. C’est un parfum dont je ne me lasse pas. Il m’envoûte.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Faire suer

26 octobre 2018

Les thés noirs sont oxydés et les thés verts ne le sont pas, c’est ce qui fait leur différence. En ce qui concerne les oolong, c’est plus compliqué : ils…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le flétrissage du thé blanc

2 juillet 2010

Les thés blancs constituent l’une des grandes spécialités de la province du Fujian (Chine). Les plus connus d’entre eux s’appellent Bai Mu Dan (Pivoine Blanche) et Yin Zhen (Aiguilles d’Argent)….

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

A Taïwan, on prend soin des thés semi-oxydés

10 septembre 2010

A Taïwan, lorsqu’il s’agit de laisser les thés semi-oxydés (wu long) flétrir dehors, on prend grand soin d’eux. En premier lieu on a investi dans un système de toile ajourée…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

A Kyoto, une boutique de thé dans un marché couvert

5 avril 2011

Voici à quoi ressemble une boutique de thé au Japon. Du moins à une boutique installée dans un marché couvert, comme ici au Nishiki Ichiba de Kyoto. Au premier plan…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.