Le Bi Luo Chun se manufacture avec dextérité

Posté dans Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : , , ,

A l’instar de nombre de thés verts prestigieux originaires de Chine, le Bi Luo Chun se manufacture dans un grand wok. Je viens de quitter le lac Taihu sur les rives duquel il se cultive, pour rejoindre Suzhou.
La manufacture du Bi Luo Chun doit s’exercer avec une certaine dextérité quand on sait que la température peut monter à 180 degrés dans ce grand récipient. D’où le port de ces gants de coton.

2 Commentaires de “Le Bi Luo Chun se manufacture avec dextérité”

  • Merci de nous faire entrer une fois de plus dans les coulisses du thé !
    + Un article et un avis de consommatrice à vous faire partager
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/04/24/vingt-neuf-pesticides-dans-le-the-des-chinois_1690225_3244.html
    Grande buveuse de thés de qualité et cliente du Palais, je ne me sens pas menacée mais concernée quand même, comme d’autres de vos clients sans aucun doute. Les traitements du thé sont sans doute nécessaires pour lutter par exemple contre la petite chenille que vous nous avez présentée l’autre jour mais à quelles doses ? J’ai eu la chance de visiter l’an dernier un tres beau domaine bio dans le Zhejang où on lutte contre les parasites à coups de piment et de… feuilles de thé mais ce n’est pas la règle générale en Chine.
    A bientôt

  • Bonjour et merci pour votre fidélité. Bien sûr j’ai lu cet article et il met le doigt sur le fait que les normes ne sont pas les mêmes partout. La Chine, jusqu’à présent, était très soucieuse de la qualité des thés exportés (les analyses sont obligatoires avant expédition en Europe, par exemple). En revanche, les normes pour le marché intérieur chinois n’ont à ce jour rien à voir.
    Si la Chine devient moins tolérante avec les résidus de pesticides au niveau de son marché intérieur, cela obligera tous les producteurs de thé à faire des progrès en ce sens.

Poster un commentaire

*

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis presque 25 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Blogs français sur le thé

Blogs sur le thé en anglais

Cuisine

Liens utiles et autres blogs

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps