Après le kyusu, place au bateau à thé chinois


17 août 2012
Après le kyusu, place au bateau à thé chinois

Tandis que je quitte le Japon pour la Chine je troque donc le « kyusu » pour le bateau à thé. On verse d’abord le thé dans une première tasse assez étroite. Et l’on va vider cette tasse dans celle plus évasée. La tasse à sentir garde longtemps les parfums de la liqueur et aide à découvrir chaque fragrance tandis que l’on va déguster le thé à partir de la seconde tasse, la tasse à goûter.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Une tasse pour sentir, une autre pour déguster

21 septembre 2018

L’usage de la tasse à sentir offre une expérience de dégustation unique. Elle permet de se concentrer sur l’olfaction. Aussitôt remplie, la tasse à sentir est vidée dans la tasse…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le zhong : deux manières de bien l’utiliser

29 juin 2012

Il existe en Chine plusieurs manières d’utiliser le zhong. Ce récipient – que l’on nomme aussi  gaiwan – peut être utilisé comme une tasse dans laquelle le thé infuse, et…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le zhong : un moyen pratique pour évaluer un thé

21 septembre 2012

Il existe de nombreuses façons de déguster le thé. Chez soi, on peut utiliser une théière, ou bien un mug, ou encore un « kyusu », un « zhong »……

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Il faut avoir du nez pour choisir un thé

3 août 2010

Lorsque l’on goûte du thé, on commence d’abord par le sentir. Il s’agit d’une phase très importante de la dégustation. Observer la feuille infusée puis la respirer vous donne une…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.