Le thé, tout un savoir-faire


9 octobre 2012
Le thé, tout un savoir-faire

Le fait de visiter souvent les régions productrices me permet de me tenir informé des changements qui ont lieu au sein des plantations.
Je vous en donne un exemple : aujourd’hui, un jardin comme Runglee Rungliot est absolument inconnu du public et pour cause, on n’y produit pas de bon thé.
Mais il suffirait que demain, un planteur expérimenté arrive à la tête de ce domaine pour que les choses changent radicalement. Les théiers, l’altitude, l’orientation, tout est réuni pour que ce jardin se mette un jour à manufacturer de grands crus.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Typique de l’ère British : le domaine de planteur

20 janvier 2012

Lorsque les Anglais se sont occupés de thé ils ont créé de vastes domaines et organisé en conséquence les moyens de manufacturer des quantités importantes de feuilles. Au sein de…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le premier thé de « Delmas Bari » vient d’arriver

22 mai 2012

Cela ne doit maintenant pas faire loin de dix ans qu’au sein du domaine de North Tukvar une parcelle porte mon nom. Ces hectares produisent à la meilleure saison un…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Superbes thés primeurs 2015

26 juin 2015

Avis aux amateurs de Grands Crus ! Vous avez maintenant à votre disposition la plus belle sélection de thé au monde. En effet, cette époque de l’année est la meilleure…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.