Engouement pour le thé noir en Chine

Posté dans Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Alors que depuis des siècles les Chinois ne consomment majoritairement que du thé vert, laissant le thé noir aux étrangers, les voici pris depuis un ou deux ans d’un engouement subit pour ce thé. Ils l’appellent Hong cha, en référence à la couleur de la feuille infusée qui est rouge, et le plus réputé ici se nomme Jin Jun Mei. Bien sûr les prix explosent, ce qui se produit à chaque fois que nos amis Chinois s’engouffrent dans une mode.

1 Commentaire de “Engouement pour le thé noir en Chine”

  • Bonjour,

    Les Hong Cha (dont le Jin Jun Mei) ne sont-ils pas classés en français comme des thés rouges ? (红茶= thé rouge).

    Les Pu Er ne sont-ils pas classés en français comme des thés noirs ?

    Il est vrai que le thé est soumis aux modes et à la spéculation. Le Pu Er a connu son heure de gloire, suivi des wulong du Guangdong dont les prix ont explosé. Les Long Jing sont devenus à leur tour très chers. Je ne connais pas la mode de cette année 😉
    Il est très vrai que les Hong Cha était à l’origine développé pour le marché occidental. Par exemple, le Zhengshan xiao zhong (traduit par Lapsang Souchong) ou le Qimen Hong Cha (traduit parfois par Grand Keemun).

Poster un commentaire

*

code

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps