Paysage d’automne à Darjeeling

Pour celles et ceux qui rêvent de beaux voyages, le mois d’octobre tient ses promesses dans les régions situées au sud de l’Himalaya comme ici, à Darjeeling. Après plusieurs mois de fortes chaleurs, d’orages et de pluies diluviennes, un ciel limpide laisse apparaître jusqu’aux plus hauts sommets.


Posté dans Lieux que j'aime à Darjeeling par François-Xavier Delmas | Tags :

Les couleurs d’automne du rooibos

Le théier est un arbuste à feuilles persistantes et la teinte de son feuillage ne varie donc pas à l’heure où, à l’été, succède un froid radieux. Pour trouver les couleurs de l’automne et coller ainsi à la saison, j’ai préféré chercher du côté des rooibos, précisément au moment où celui-ci s’oxyde après avoir été arrosé, et sèche à même le sol, en couches très fines.


Posté dans Pays : Afrique du Sud par François-Xavier Delmas | Tags : ,

Les thés du jardin de Margaret’s Hope

Le jardin de Margaret’s Hope figure parmi les plus connus de Darjeeling. Sa réputation est justifiée par la qualité de ses thés et aussi dans la mesure où, de temps à autre, cette plantation produit des lots d’une qualité absolument remarquable. Bien sûr, il faut goûter beaucoup d’échantillons avant de dénicher la perle rare mais mon travail consiste précisément à déguster un grand nombre de thés chaque jour.

Au printemps dernier, j’ai acheté un lot de Margaret’s Hope dont vous vous souvenez sûrement si vous faites partie de celles et ceux qui ont eu la chance de le goûter. Le planteur l’avait baptisé « White Delight ». Et je viens de sélectionner un Margaret’s Hope DJ512 dont le bouquet floral incomparable vaut lui aussi le détour. Pour les connaisseurs, il est issu des cépages P312 et AV2.


Posté dans Lieux que j'aime à Darjeeling, Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : ,

La conservation du thé

D’un thé à l’autre, la durée optimale de conservation peut varier du tout au tout. Les thés verts du Japon et de Chine souffrent avec le temps et quelques mois seulement après leur récolte la différence de goût est perceptible. Il en va de même avec les Darjeeling de printemps. A l’opposé, ceux que l’on appelle les thés sombres, les fameux Pu Er, se bonifient en vieillissant. Enfin, de très nombreux thés noirs ou ceux, parmi les wulongs, qui sont les plus oxydés conservent souvent pendant des années toutes leur qualités. A l’instar de cette cueilleuse Népalaise dont le sourire, le charme et la générosité restent insensibles au temps qui passe.


Posté dans Pays : Népal par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis presque 25 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Blogs français sur le thé

Blogs sur le thé en anglais

Cuisine

Liens utiles et autres blogs

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps