Le travail manuel reste essentiel pour le thé

Posté dans La fabrication du thé par François-Xavier Delmas | Tags :

Dans la plupart des pays producteurs, les meilleurs thés sont récoltés à la main. La culture du thé de qualité nécessite donc souvent la participation d’un très grand nombre d’hommes et de femmes. D’autant qu’il n’y a pas que la cueillette des feuilles qui demande de la minutie, le tri de ces mêmes feuilles, juste avant d’être emballées puis expédiées, se fait aussi manuellement. Un travail d’une incroyable patience.

Après le riz, le thé est la ressource agricole qui fait travailler le plus de personnes dans le monde.

 

1 Commentaire de “Le travail manuel reste essentiel pour le thé”

  • Votre dernière information m’impressionne. Est-il possible de connaître la source de ce constat ? En vous remerciant

Poster un commentaire

*

code

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps