Un manque de main d’œuvre au Népal


21 novembre 2014
Un manque de main d’œuvre au Népal

 

De nos jours, le principal problème auquel sont confrontés les producteurs de thé népalais consiste en un manque de main d’œuvre. Une partie non négligeable de la population est partie travailler dans les pays du Golfe, ou bien en Malaisie. Du coup, on ne récolte plus que tous les quinze jours, sur certaines montagnes, ce qui nuit à la qualité du thé. Les plantations qui produisent les meilleures qualités, heureusement, sont moins affectées. Ce problème ne concerne pas que le thé. Toute l’industrie ainsi que l’agriculture du pays sont concernées.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

De la citronnelle dans les plantations bio

18 novembre 2011

Dans certaines plantations de thé où l’on pratique une agriculture biologique ou bien une agriculture raisonnée, on va rencontrer de nombreux plants de citronnelle installés au milieu des théiers ou…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Les récoltes de printemps du Népal

4 avril 2014

  Chaque année, ce sont les thés Darjeeling de printemps qui ouvrent la saison, suivis des récoltes de printemps du Népal, puis de Chine et du Japon. Ces jours-ci, je…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Machines utilisées pour fabriquer le thé en sachet

8 juillet 2011

Les plantations de thé d’Assam ont une particularité : elles produisent à la fois du thé que l’on appelle « orthodoxe » et qui est manufacturé selon la méthode traditionnelle…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Moins de plastique

22 juin 2018

Je me sens concerné par l’état de la planète, la prolifération du plastique en est un exemple. On peut imaginer les plantations de thé comme des lieux idylliques, en haut…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.