Une plantation de thé au Kenya


19 février 2016
Une plantation de thé au Kenya

La plantation de Kangaita, au Kenya, est l’une des rares à proposer des thés de qualité, c’est-à-dire en feuilles entières. Le parc national du Mont-Kenya borde le domaine et nombreux sont les oiseaux qui viennent voleter dans les théiers. En revanche, les éléphants ne sont pas les bienvenus, en raison des dégâts qu’ils occasionnent. Ici, au loin, les cimes du Mont Kenya, il culmine à 5.199 mètres.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “Une plantation de thé au Kenya
  1. Bonjour,

    La présence d’oiseaux signifierait-il l’absence de produits phytosanitaires? C’est une thématique que vous développez régulièrement sur votre blog et à la télévision notamment sur le Sri Lanka.
    Quand aurons-nous la possibilité de déguster ces crus kenyans?
    Laurent.

    1. Bonjour Laurent,
      Non, la présence d’oiseaux ne signifie pas absence de pesticides ou fongicides. A contrario, l’absence d’animaux (insectes en tout genre, oiseaux…) et l’absence de mauvaises herbes est un très mauvais signe. Donc, il est logique que je me réjouisse de voir de la vie dans les théiers. Dans une plantation certifiée bio, les produits répulsifs sont limités et l’on fait du compost à grande échelle pour enrichir les sols, parfois on a recours à la vermiculture, bref, il y a de la vie !
      Joyeuses dégustations !
      ps : pour les crus kenyans (il y aura aussi un grand cru du Rwanda), c’est une question de jours, je crois).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Un Grand Cru venu du Kenya

25 mars 2016

Dans ma théière, ce matin, les feuilles de « Mount-Kenya Golden-Leaves » s’épanouissent. Il s’agit du premier grand cru que j’ai trouvé au Kenya et il nous arrive tout juste….

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le thé des pentes du mont Kenya

12 février 2016

Le Kenya compte parmi les plus importants exportateurs de thé de la planète. Malheureusement, l’essentiel de cette production est constituée de ce que l’on appelle des thés CTC (broyés, déchiquetés,…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.