Du thé que l’on saupoudre

Il existe mille manières d’utiliser le thé en cuisine. Par exemple, pourquoi ne pas le saupoudrer à la manière d’une épice ? Les notes aromatiques du Jejudo Grand Oolong Impérial, à la fois torréfiées et délicatement boisées et fruitées, viennent ici donner de la fantaisie et une once de croquant à cette savoureuse burrata. On laissera celle-ci reposer, agrémentée de son thé et dans une huile d’olive verte, durant deux jours, au réfrigérateur. Avant de la déguster, à l’instar des Italiens, non pas trop froide comme on le voit parfois, mais à une température de 20 à 22 degrés. Pour accompagner votre dégustation, faites infuser le même thé coréen dans une eau à température ambiante durant 30 minutes, et servez-le dans de petits verres – verres à vodka, par exemple.


Posté dans Accord mets et thé par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Cuisine et thé

Peu à peu le thé sort de la théière et de plus en plus de chefs l’utilisent en cuisine comme un ingrédient. Après la pâtisserie au matcha le thé prend davantage ses aises et se retrouve maintenant à agrémenter des recettes salées.

Il arrive aussi que le thé soit proposé pour s’accorder à un met comme ici chez Yam’Tcha, à Paris, où l’on associe la dégustation d’un pu erh à celle d’une poularde de Bresse.


Posté dans Recettes par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps