Tokoname, un haut lieu de la céramique japonaise

La ville de japonaise de Tokoname, située à deux pas de Nagoya, fait partie des lieux les plus réputés en matière de céramique. Des artisans fameux y travaillent dans leur propre atelier qui se situe parfois dans leur maison. Nombre d’entre eux fabriquent les célèbres « kyusu », ces théières de petite taille, de forme parfois un peu aplatie, dotées d’une anse perpendiculaire au bec. On y prépare les meilleurs Gyokuro ou bien de non moins délicieux Sencha.


Posté dans Pays : Japon par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , ,

Bonnes nouvelles du Japon !

Bonnes nouvelles du Japon ! Tous les thés récoltés depuis le début de la saison par les fermiers avec lesquels nous travaillons révèlent une teneur normale en becquerels. Cela représente un grand soulagement pour eux comme pour tous les amateurs de Sencha et autres Gyokuro. Bien entendu, cela ne nous empêchera pas de maintenir un niveau de vigilance élevé et d’analyser chaque lot avant sa mise sur le marché, pour une parfaite sécurité et une dégustation la plus sereine.


Posté dans Pays : Japon par François-Xavier Delmas | Tags : , , ,

A Ryogôchi : des Gyokuro et Sencha de grande qualité

Un typhon vient de balayer le Japon du sud au nord. Je ne sais pas où il a traîné mais il est bien en retard car c’est au mois de septembre que ce phénomène météo a ici ses habitudes. Des vents violents accompagnés de pluie retournent votre parapluie sitôt entr’ouvert et vous rincent de la tête au pied.

Je n’ai sans doute pas choisi le meilleur jour pour me rendre à Ryogôchi et admirer ces montagnes sur lesquelles on produit aussi bien des Gyokuro que des Sencha de très grande qualité. Cependant, cette débauche de nuages ajoute au mystère de l’endroit. Certes, le village lui-même se cache un peu, de même que la rivière Okitsugawa, mais on devine les choses et c’est très japonais, ça, de suggérer plutôt que d’affirmer.


Posté dans Pays : Japon par François-Xavier Delmas | Tags : , , ,

A Shizuoka, un festival est dédié au thé vert

A l’heure où vous posez un œil sur ce billet je pose le pied au Pays du Soleil Levant. Tous les trois ans se tient en effet, dans la région de Shizuoka, un festival du thé vert : le O’Cha Festival. C’est l’occasion de rencontrer de nombreux fermiers qui cultivent le thé dans les montagnes alentour et qui daignent, pour l’occasion, quitter leurs théiers pour aller saluer leurs collègues, leurs clients ainsi que les journalistes. Lors de cette manifestation on peut déguster de nombreux thés, assister à la fabrication d’un matcha ou bien d’un temomi cha, le thé qui se manufacture entièrement à la main.

La consommation de thé vert, qu’il soit de très grande qualité ou bien d’une qualité plus commune, fait partie intégrante de la culture japonaise. On vous en sert à longueur de journée, les Japonais en boivent même dans la rue, en marchant, grâce aux nombreux distributeurs de cannettes implantés dans ce pays. Enfin, la cérémonie de thé japonaise dite Cha no Yu est profondément ancrée dans la tradition, depuis plus de 500 ans, au même titre que l’art floral – Ikebana -, par exemple.

Lors de ce O’Cha Festival ce sont surtout des crus remarquables que l’on peut goûter. Plusieurs concours sont organisés pendant le salon afin d’élire les meilleurs thés verts de l’année : une immense fierté pour les fermiers dont la production aura été reconnue.

Voici justement, prise sur le vif, une famille entrain de procéder à la récolte d’un sencha. Leur parcelle n’est pas bien grande mais leur thé vaut de l’or.


Posté dans Pays : Japon par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , , , , ,

Théiers sous toile à l’abri du soleil

Avec le beau temps qu’il fait ces jours-ci en France, on aurait tort de ne pas se protéger du soleil.
Savez-vous que les théiers également nécessitent parfois d’être couverts ? Cela se produit en réalité uniquement au Japon où il existe deux catégories de thés : les « thés de lumière » et les « thés d’ombre ». Les « thés de lumière » (Sencha, Bancha, Tamaryokucha) sont récoltés et manufacturés à partir de théiers qui n’ont jamais été ombragés. En revanche, les « thés d’ombre » (Gyokuro, Kabuse, Tencha) sont produits à partir de théiers qui ont été privés de soleil, voire de lumière. Ils ont ainsi subi un choc, développé une réaction de défense et puisé davantage de nutriments dans les sols. Entre autre conséquence de ce traitement peu banal, une saveur douce et ample (que les Japonais nomment umami) particulièrement développée et une absence d’amertume. En d’autres mots, un délice.

J’ai pris cette photo du côté de Nara. Ces impeccables rangées de théiers recouverts ici d’une toile noir-argent qui luit au soleil m’ont tapé dans l’oeil et je suis resté à les contempler, fasciné par leur lumineuse noirceur, comme on reste sous la lune à observer les étoiles.


Posté dans Le théier, Pays : Japon par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , , , , , , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis presque 25 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Blogs français sur le thé

Blogs sur le thé en anglais

Cuisine

Liens utiles et autres blogs

Liens vers Le Palais des Thés

Voyages dans le temps

Communauté

Se connecter avec Facebook :
Last visitors