Sous le toit du monde

Le thé se cultive à Darjeeling jusqu’à fin novembre, à une ou deux semaines près, selon la température des sols. En effet, sitôt que l’on descend sous les 16 degrés, le théier entre en dormance jusqu’au printemps suivant. Novembre, un mois idéal pour admirer le troisième sommet du monde, le Kanchenjunga, qui domine les contreforts himalayens.


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Neiges éternelles du Kanchenjunga

Pour mes amis parisiens qui trouvent ce mois de janvier un peu trop doux, voici les neiges aussi rafraîchissantes qu’éternelles du Kanchenjunga. Ce gigantesque massif s’étend aux frontières de l’ancien royaume du Sikkim, du Népal et du Tibet, à quelques encablures de Darjeeling.


Posté dans Lieux que j'aime à Darjeeling, Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : ,

Vue sur le massif du Kanchenjunga

Autant le ciel reste souvent couvert, à Darjeeling, durant les mois d’été, autant il se dégage largement à partir de la fin du mois d’octobre.
On peut alors contempler le massif du Kanchenjunga depuis la promenade piétonne qui part de Chowrasta, en plein cœur de la ville.


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Une plantation népalaise située au bout du monde

Pour la première fois j’ai acheté il y a quelques semaines un lot de thé de printemps en provenance de Kanchenjunga Tea Estate. Cette plantation népalaise située au bout du monde, c’est-à-dire à deux jours de voyage de la plaine du Terai, représente l’une des plantations les plus prometteuses de ce pays.

Au passage, vous pouvez admirer le dénivelé hallucinant, et je vous laisse imaginer le travail que représente la cueillette des feuilles sur un pareil terrain. Quant à ce minuscule chemin qui serpente et que j’ai vu emprunté par des villageois chargés comme des mules,  il constitue le passage obligé pour les habitants d’autres hameaux situés à plusieurs jours de marche d’ici.


Posté dans Pays : Népal par François-Xavier Delmas | Tags : , , , ,

Les premiers Darjeeling d’automne arrivent

J’ai acheté il y a quelques jours un très beau Singbulli d’automne et je viens de confirmer ce matin l’achat d’un Rohini récolté également en novembre. La totalité du premier lot ne représente que 70 kilos, à peine davantage pour le second, ils arriveront en France courant décembre.

Amateurs de grands crus indiens, il faut bien que vous gardiez à l’esprit que les thés de Darjeeling produits en mars, en juin ou bien à l’automne, n’ont qu’un lointain rapport entre eux. La raison en est que cette montagne que vous voyez ici, le Kanchenjunga (8 586 m), créé un fort contraste avec les conditions climatiques de la plaine du sous-continent. Darjeeling figure parmi les lieux de production du thé où les variations climatiques sont les plus élevées.

Ainsi, selon les saisons, le vent du sud va apporter dans ces montagnes un peu de la chaleur étouffante de la plaine. Au contraire, à l’approche de l’hiver, la présence des sommets se fait sentir, le ciel devient limpide, le froid gagne. Et les théiers se mettent à pousser avec de plus en plus de lenteur ce qui explique, là encore, les variations d’arômes.


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps