Votre théière aussi a besoin de s’aérer

À celles et ceux qui s’apprêtent à partir en vacances, un conseil élémentaire au sujet de leur théière. Si vous n’utilisez pas votre théière pendant plusieurs jours, rincez-là à l’eau claire. N’utilisez jamais de détergent, bien sûr. Ensuite vous la posez, à l’envers ou à l’endroit peu importe, mais vous la posez sans son couvercle. Il faut que l’air circule dans la théière en votre absence. Il faut qu’elle sèche bien, qu’elle ne reste pas avec de l’humidité à l’intérieur. Donc on pose le couvercle tout simplement à côté de la théière, ou bien dessus mais de travers. Vous la retrouverez en pleine forme à votre retour de vacances, prête à vous être agréable, à vous donner le meilleur de vos thés !


Posté dans Inspirations par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Le zhong : un moyen pratique pour évaluer un thé

Il existe de nombreuses façons de déguster le thé. Chez soi, on peut utiliser une théière, ou bien un mug, ou encore un « kyusu », un « zhong »…

Lorsque je me rends chez des fermiers je découvre moi aussi des pratiques différentes avec parfois des matériels différents. Il faut donc que j’ajuste ma dégustation et mon ressenti à la manière dont a été préparé le thé. Ici, chez notre producteur de Dan Cong, les thés infusent dans un « zhong » trois fois de suite et l’on verse aussitôt chacune des infusions dans l’un des bols se situant devant. On va peu après déguster chacune des trois liqueurs et ainsi évaluer facilement le potentiel du thé pour une préparation au « Gong Fu Cha ».


Posté dans La dégustation professionnelle, Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

Une bonne raison d’utiliser un bateau à thé

Lorsque l’on prépare son thé selon la méthode Gong Fu, on remplit sa théière à ras bord et l’on fait même déborder l’eau pour en chasser l’écume. D’où l’intérêt du bateau à thé, ce récipient sur lequel repose ici la théière et qui sert de réceptacle.


Posté dans Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Préparer le thé selon la méthode Gong Fu

A Taïwan ainsi que dans certaines régions de la Chine on va préparer le thé selon la méthode Gong Fu. Pour cela on va utiliser une très petite théière, des tasses à sentir, des tasses à goûter ainsi qu’un bateau à thé, récipient creux qui va collecter les eaux de rinçage du thé ainsi que de chaque récipient.

La méthode Gong Fu consiste à faire infuser plusieurs fois de suite les mêmes feuilles de thé durant quelques secondes seulement. A chaque infusion que l’on nomme « eau », de nouveaux arômes se libèrent, jusqu’à épuisement.

Cette méthode est particulièrement appropriée pour certains Wu Long ou Pu Er. Ce dimanche j’ai dégusté ainsi un Pu Er Xiao 2008 et je me suis régalé.


Posté dans Pays : Taïwan par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

En Chine, le thé se déguste au Gong Fu Cha

En Occident le thé se prépare dans une théière, un récipient qui contient de 50cl à 150cl environ. En Asie, où l’on boit pourtant beaucoup de thé, l’usage d’une théière de cette contenance, ou même d’une théière tout court n’est pas aussi répandu que chez nous. Pour ne parler que de la Chine, pays où l’on rencontre sans doute le plus grand nombre de buveurs de thé de la planète, le thé se boit traditionnellement soit dans un zhong (petit bol avec couvercle), soit dans de minuscules tasses remplies à l’aide d’une minuscule théière, ces ustensiles  – dont vous pouvez voir certains éléments sur ma photo – composent ce que l’on appelle le Gong Fu Cha.


Posté dans Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : , , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps