A Kyoto, une boutique de thé dans un marché couvert


5 avril 2011
A Kyoto, une boutique de thé dans un marché couvert

Voici à quoi ressemble une boutique de thé au Japon. Du moins à une boutique installée dans un marché couvert, comme ici au Nishiki Ichiba de Kyoto. Au premier plan des caisses de Hojicha et, à droite, justement, cette machine munie d’un conduit de cheminée n’est autre qu’une rôtissoire à Bancha. C’est avec cet engin que l’on produit du Hojicha. D’où ce délicieux parfum boisé et caramélisé qui se répand jusque sur les étals alentour.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
3 commentaires sur “A Kyoto, une boutique de thé dans un marché couvert
  1. L’odeur se mêle à celle du poisson et des châtaignes rôties aussi. Domage qu’ils ne proposent pas de thé au verre, pour accompagner les ‘yomogi mochi’ achetés un peu avant.
    Et sous les arcades de Teramachi, y a une nouvelle boutique à thé qui a ouverte depuis peu (L***), dont l’odeur ambiante est un peu écoeurante (la faute au thé aromatisé au chocolat).

    1. Bonjour, le thé du Japon et sans doute très différent de celui que vous connaissez. La première chose importante : les thés japonais ne se prépare jamais avec une eau très chaude. Certains se préparent avec un eau à 50 ou 60 degrés…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Le flétrissage des feuilles libère de délicieux parfums

10 novembre 2011

Le flétrissage des feuilles de thé peut durer plusieurs dizaines d’heures durant lesquelles les feuilles vont perdre une partie de l’eau qu’elles contiennent. Afin d’éviter tout risque d’oxydation on va…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le brie fond de plaisir pour le Bancha Hojicha

7 décembre 2018

Thés et fromages font bon ménage. Avec un brie, qu’il soit de Melun, de Meaux, de Nangis ou de Montereau, je recommande un Bancha Hojicha. Les notes boisées et torréfiées…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.