Terres pentues à Darjeeling


9 août 2013
Terres pentues à Darjeeling

Le camellia sinensis se plaît sur les terres pentues car il n’aime pas que de l’eau stagne au niveau de ses racines. Dans certaines régions du monde comme au Népal ou bien ici à Darjeeling, ces pentes s’avèrent assez impressionnantes. Au hasard de mes promenades il m’arrive souvent de découvrir un petit village agrippé à la pente et qui surplombe un champ de thé. Parfois on se demande comment font les cueilleuses pour récolter les feuilles dans des conditions pareilles.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “Terres pentues à Darjeeling
    1. Il y a beaucoup de glissements de terrain après la mousson. Pour limiter l’érosion il ne faut pas couper les arbres dont les racines tiennent la terre et donc fournir un combustible de substitution aux habitants qui coupent le bois pour se chauffer. C’est qui commence à se faire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Fort comme un Turc

4 septembre 2015

  Dans la plupart des régions du monde, une fois récoltées, les feuilles de thé sont transportées en tracteur. En Turquie, il arrive de voir des hommes porter à bout…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le thé, le riz

19 août 2016

Le thé et le riz ont beaucoup en commun. A commencer par ces nuances de verts voire de jaunes, si délicates et si variées, si intenses. Un bonheur pour les…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Grand ciel bleu au dessus des théiers

12 juillet 2013

  Il n’y a pas que dans l’hexagone que l’on jouit en ce moment d’un beau ciel bleu. Le camellia sinensis se plait sous des climats qui alternent pluies et…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le théier qui n’arrêtait pas de grandir

15 juillet 2014

  A force de récolter ses feuilles, le théier ne grandit pas et son tronc s’épaissit. Un champ de thé ressemble ainsi à une forêt de bonsaïs. Mais si on les…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.