La conservation du thé


4 octobre 2013
La conservation du thé

 

D’un thé à l’autre, la durée optimale de conservation peut varier du tout au tout. Les thés verts du Japon et de Chine souffrent avec le temps et quelques mois seulement après leur récolte la différence de goût est perceptible. Il en va de même avec les Darjeeling de printemps. A l’opposé, ceux que l’on appelle les thés sombres, les fameux Pu Er, se bonifient en vieillissant. Enfin, de très nombreux thés noirs ou ceux, parmi les wulongs, qui sont les plus oxydés conservent souvent pendant des années toutes leur qualités. A l’instar de cette cueilleuse Népalaise dont le sourire, le charme et la générosité restent insensibles au temps qui passe.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

A Taïwan, une fabrique de thé noir devenue musée

11 août 2017

L’île de Taiwan est réputée pour ses thés oolongs. Ils peuvent être plus ou moins oxydés et donc développer des notes plutôt végétales, ou au contraire plutôt boisées. Mais ces…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Remplir sa hotte de thé

7 décembre 2012

Cette charmante cueilleuse népalaise part avec sa hotte afin de récolter les pousses tendres du théier. Elle me fait penser à vous tous qui, en cette période de fêtes, partez…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Faire suer

26 octobre 2018

Les thés noirs sont oxydés et les thés verts ne le sont pas, c’est ce qui fait leur différence. En ce qui concerne les oolong, c’est plus compliqué : ils…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Des thés de haute volée

23 septembre 2016

Au centre de l’île de Taiwan sont produits les Gao Shan Cha, ces thés de haute montagne qui ont la particularité d’être roulés en perles. Il s’agit de thés semi-oxydés,…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.