Cultiver du thé : les conditions indispensables


3 novembre 2017
Cultiver du thé : les conditions indispensables

A l’occasion d’une visite à l’Institut Himalayen des Ressources Biologiques, le Docteur Rakesh Kumar rappelle à celles et ceux que j’ai invités à partir en voyage avec moi les conditions indispensables à la culture du thé : un sol acide (ph compris entre 4,5 et 5,5), une température évoluant entre 15 et 32° ainsi que des précipitations abondantes (de l’ordre de 1.500 mm d’eau par an). Bien sûr, l’altitude, l’ensoleillement, la déclivité du terrain vont aussi influer sur la façon dont la plante va se comporter.

Je choisis cette photo pour illustrer ce qu’est la déclivité. Sans nul doute c’est dans les contreforts de l’Himalaya que je rencontre les pentes les plus raides. Des pluies abondantes et un sol bien drainé, un rêve pour le théier !

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

L’Assam, une des régions les plus pluvieuses au monde

17 juin 2011

L’Assam fait partie des régions du globe qui reçoivent le plus de précipitations. Pas étonnant que tout soit si vert, ici, depuis ces théiers qui poussent de façon si dense…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Comme un petit air de vignoble…

4 septembre 2012

Dans le sud de la Chine, sur les pentes des Monts Phoenix, les théiers sont plantés en terrasse en raison de la forte déclivité du terrain. Cette manière d’organiser les…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une terre bien tenue

19 janvier 2018

Les pratiques agricoles évoluent avec le temps. Si autrefois on plantait parfois les théiers dans le sens de la pente ce qui se traduisait par des lignes verticales visibles sur…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.