Le Taiping Hou Kui nécessite un travail incroyable


6 mai 2011
Le Taiping Hou Kui nécessite un travail incroyable

La manufacture d’un Taiping Hou Kui nécessite un travail incroyable. Chaque feuille, après avoir été étuvée, est roulée à la main dans le sens de la longueur et disposée sur un tamis. On espace les feuilles les unes des autres car on va ensuite passer sur elles un petit rouleau qui va à la fois les aplatir et les élargir.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
4 commentaires sur “Le Taiping Hou Kui nécessite un travail incroyable
  1. Travail d’une minutie incroyable, mais magnifique photo ete article d’une tranche de vie. Merci pour tous ces articles, passionnant….

    C’est un plaisir et redécouverte à chaque fois que je visite votre blog 🙂

  2. on dirais que c’est un jeu de table, mais magnifique photo, un travail dur à la main c’est pour cette raison que le thé est très bon.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Dernière étape de la fabrication du Taiping Hou Kui

10 juin 2011

Après avoir été étuvées puis roulées une à une entre les doigts, les feuilles de Taiping Hou Kui sont disposées entre deux tamis. Quelques instants plus tard on recouvre d’un…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.