Le Taiping Hou Kui nécessite un travail incroyable

Posté dans Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : ,

La manufacture d’un Taiping Hou Kui nécessite un travail incroyable. Chaque feuille, après avoir été étuvée, est roulée à la main dans le sens de la longueur et disposée sur un tamis. On espace les feuilles les unes des autres car on va ensuite passer sur elles un petit rouleau qui va à la fois les aplatir et les élargir.

4 Commentaires de “Le Taiping Hou Kui nécessite un travail incroyable”

  • Travail d’une minutie incroyable, mais magnifique photo ete article d’une tranche de vie. Merci pour tous ces articles, passionnant….

    C’est un plaisir et redécouverte à chaque fois que je visite votre blog :)

  • Du grand art, tout simplement !

  • on dirais que c’est un jeu de table, mais magnifique photo, un travail dur à la main c’est pour cette raison que le thé est très bon.

    • Oui c’est exactement cela : en rentrant dans la pièce j’ai cru voir des gens qui jouaient au cartes !

Poster un commentaire

*

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps