Le thé chaud rafraîchit davantage que le thé froid

Posté dans Le thé glacé par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

La chaleur s’installe en France, dirait-on. Lors de la période estivale, nombre d’entre vous manifestent des envies de thé glacé tout simplement parce qu’ils sont à la recherche d’une boisson rafraichissante. Mais ce qui est amusant c’est que dans les pays où il fait très chaud -en plein Sahara par exemple mais je pourrais vous citer un grand nombre d’autres régions du monde où l’on agit de même-, on apprécie de boire le thé chaud. En effet, on considère que le thé chaud va rafraîchir davantage que le thé froid. La raison en serait que plus la température du liquide que l’on boit approche de celle de la température du corps et moins cela va provoquer chez nous de choc thermique. Or c’est entre autres le choc thermique qui nous amènerait à transpirer.

L’engouement pour les boissons glacées nous est venu d’Outre-Atlantique et quand une mode en rapport avec la gastronomie nous vient de cette région-là du monde il n’est pas forcément interdit de s’interroger sur sa justesse. Ma suggestion pour les inconditionnels de l’ice tea : plutôt que les sodas trop sucrés à mon goût que l’on trouve dans le commerce on peut concocter soi-même de délicieux thés à consommer froid en les faisant infuser dans de l’eau à température ambiante.

Ou bien, comme mon but est de vous éclairer sur les différentes coutumes existantes et qui sont liées au thé, on peut également célébrer l’arrivée de la chaleur en dégustant un thé chaud agrémenté de feuilles de menthe comme ici sur les rives du Nil.

4 Commentaires de “Le thé chaud rafraîchit davantage que le thé froid”

  • Sur le Nil? Oh my god comme je suis envieuse. Du thé sur le Nil. Profitez-en bien François-Xavier.

  • Vous avez écrit : « L’engouement pour les boissons glacées nous est venu d’Outre-Atlantique et quand une mode en rapport avec la gastronomie nous vient de cette région-là du monde il n’est pas forcément interdit de s’interroger sur sa justesse. »

    Autres lieux, autres mœurs… Le fait d’être originaire d’un pays mettant une grande emphase sur la haute cuisine ne justifie pas un commentaire méprisant envers les coutumes gastronomiques provenant d’ailleurs.

    Si la mode veut que l’on lève le nez en public sur ce qui vient des États-Unis, je vous demande de vous souvenir que vous écrivez un blog public suivi par beaucoup de gens qui vous considèrent comme une référence. Ce n’est peut-être que mon opinion de lectrice heurtée par les termes que vous avez employé, mais j’estime que ce commentaire aurait pu être formulé de façon plus objective, peu importe ce que vous pensez personnellement du thé glacé commercial (en particulier) ou des Américains (en général).

    Bien à vous,
    Leaf

    • Bonjour Leaf,
      Désolé d’avoir heurté votre susceptibilité. J’ai l’impression d’avoir été objectif et ma remarque ne visait en aucun cas les Américains ni les USA en général.
      Je pense en effet que, de toute évidence, les USA nous ont énormément apporté dans de nombreux domaines.
      Seulement j’ai l’impression qu’en ce qui concerne les habitudes alimentaires ou bien la gastronomie nous n’avons tout simplement pas vu grand chose d’heureux venir de cet endroit-là.
      Encore désolé si je vous ai heurtée. En tout cas je vous remercie de lire mon blog et de le commenter. Et d’avoir la gentillesse de me considérer comme une référence.

  • La gastronmie états-unienne, comme bien d’autres pays jeunes, a, à mon opinion beaucoup à apprendre des autres pays où la culture ainsi que la gastronomie sont encrées plus profondément. Je vis en Amérique du nord moi-même, et je suis parfois estomachée de voir ce qui se passe ici dans notre culture gastronomique. Pourtant bien accessible, mais toujours d’origine étrangère, chinoise, thailandaise, indienne, créole, française, italienne, etc. nous les nord américains sommes influencés par le tout. Mais qu’elle est NOTRE gastronmie à nous? La nôtre est dans un piètre état. Malbouffe, vitesse de consommation, on se lasse vite et hop, nous devons inventer une nouveauté, un triple de ci, un quadruple de ça. Nos assiettes sont démesurément énormes, nos tasses sont trois fois plus volumineuses qu’ailleurs dans le monde. Nous sommes une nation ou le MEGA est tendance. Le sucre et le gras règnent. Comment voulez-vous qu’on apprécie et respecte ce qui se retrouve sur nos tables, quand nous nous empiffrons de cette façon? Il faut regarder la réalité en face. Par ailleurs, nulle part, ai-je trouvée dans le texte de FX un commentaire méprisant. Être heurtée par un texte lequel fût lu entre les lignes et même à ça.?…. Dirigeons plutôt notre enérgie sur la guérison de la gastronomie nord américaine. Retroussons les manches, montrez par l’exemple ce qui est possible. Il faut changer, et j’admire FX de nous éduquer sur ce qui se passe ailleurs sur le planète. Je lis avec beaucoup d’intérêt tous ses blogues. Beau travail FX.
    Et Leaf……comme une amie très chère disait souvent: Il y a peu de matière à drame sur cette planète. Alors choississons nos vraies batailles. Moi aussi je trouve fatiguant de lire et relire et lire encore dans les médias comment nous mangeons mal ici. Mais tant est aussi longtemps que nous ne changons rien, et tant que nous suivront cette mode facile et rapide de s’alimenter ………… rien à dire!
    Andrea

Poster un commentaire

*

code

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps