Une particularité du Népal


12 décembre 2014
Une particularité du Népal

 

Au Népal, beaucoup de fabriques de thé ne possèdent aucun champ. Elles doivent alors acheter les feuilles de thé fraîches aux paysans alentour. Cela permet souvent une meilleure équité. En revanche, la traçabilité est moins aisée et le responsable de l’usine doit passer du temps avec chaque fermier afin de s’assurer que ses méthodes de production sont propres.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

L’origine du « lapsang souchong »

17 octobre 2014

  Avis aux amateurs de thés fumés ! C’est ici, dans un parc régional chinois, au nord de la province du Fujian, qu’ont été fabriqués tous les « lapsang souchong » pendant…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une petite plantation au sud du Sri Lanka

20 septembre 2013

  D’un pays à l’autre, d’une région à l’autre, l’organisation de la production de thé varie. Parfois, je visite d’immenses plantations qui recouvrent des flancs entiers de montagne. Mais il…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Des feuilles de thé qui valent le détour

30 juillet 2010

Dans le sud du Sri Lanka, la culture du thé est essentiellement le fait de paysans qui cultivent eux-mêmes leurs terres. Une fois les feuilles de thé récoltées ils les…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une production artisanale

29 janvier 2013

Au Myanmar (Birmanie) la production de thé reste très artisanale. On y produit du thé vert ainsi que du thé noir. Je n’ai rien trouvé d’extraordinaire à déguster à ce…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.