Manufacture du thé

Le roulage des feuilles de thé à Darjeeling

18 avril 2014
Le roulage des feuilles de thé à Darjeeling

 

Lorsque vous lisez les notes de dégustations des Darjeeling, vous apprenez que la feuille peut être plus ou moins roulée, selon les lots. Voici à quoi ressemble la fameuse rouleuse. Dès que les feuilles de thé ont fini de se flétrir, à l’étage supérieur du bâtiment, on les fait tomber (photo) dans ce réservoir muni d’une presse. Le roulage, tel qu’il se pratique à Darjeeling, ne dure que quelques minutes. Il prépare la feuille, en la malmenant légèrement, à l’étape suivante : l’oxydation.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le Jukro, un Grand Cru coréen hors du commun

28 février 2014
Le Jukro, un Grand Cru coréen hors du commun

 

Parmi les plus Grands Crus de thé, le Jukro de Corée du Sud figure en bonne place. Je ne connais qu’un seul fermier qui le produise. Il ne peut le faire qu’aux premiers jours de mai, en utilisant ses meilleures feuilles. La quantité produite est si faible qu’il ne peut satisfaire que quelques clients seulement. Inutile de vous dire combien j’ai hâte, chaque année, de découvrir sa nouvelle production. La richesse olfactive de ce thé, sa complexité, sa longueur en bouche méritent que l’on y goûte au moins une fois dans sa vie.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le parfumage du thé au jasmin

23 août 2013
Le parfumage du thé au jasmin

 

En Chine, c’est à la fin de l’été que l’on produit les plus beaux thés au jasmin du monde. Ils proviennent de la province du Fujian. L’assemblage du thé et des fleurs a lieu la nuit car la fleur de jasmin à une particularité, il faut attendre le soir pour qu’elle s’ouvre et dégage son incroyable parfum.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une production artisanale

29 janvier 2013
Une production artisanale

Au Myanmar (Birmanie) la production de thé reste très artisanale. On y produit du thé vert ainsi que du thé noir. Je n’ai rien trouvé d’extraordinaire à déguster à ce jour, mais je poursuis mes recherches.
Ici, dans la région de Hsipaw, principale région de production du pays, les paysans ramènent chez eux les feuilles de thé récoltées et les manufacturent devant leur maison. Voici à quoi ressemblent les rouleuses locales. Elles s’actionnent à la main.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Durant la phase d’oxydation, rien ne vaut l’expérience

11 décembre 2012
Durant la phase d’oxydation, rien ne vaut l’expérience

Durant la phase d’oxydation la feuille de thé va changer de couleur et passer du vert au brun. Cela ne concerne que les thés noirs, bien sûr.
Pour mettre fin à cette étape, rien ne vaut l’expérience. En effet, c’est à l’aspect de la feuille et à son odeur que le responsable de la manufacture va décider que le thé est suffisamment oxydé et qu’il est temps maintenant de le sécher.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Des particules de couleur verte dans le thé noir

30 novembre 2012
Des particules de couleur verte dans le thé noir

Il se trouve parfois dans le thé noir des particules de couleur verte qui ne correspondent cependant pas aux bourgeons verts-pâles qui agrémentent souvent une belle cueillette.
La présence de ces particules provient soit du fait qu’au moment du roulage des feuilles ont été un peu brisées, soit du fait que l’on passe les feuilles un peu trop grandes dans cette machine afin de leur donner un calibre inférieur. Vous noterez le sérieux de l’employée qui semble faire corps avec son engin.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

L’oxydation du thé

26 octobre 2012
L’oxydation du thé

L’oxydation constitue l’une des étapes majeures de la fabrication d’un thé noir.
Elle n’est pas très facile à photographier car elle consiste à étaler le thé sur des plaques dans une atmosphère plutôt chaude et humide, puis à attendre tout simplement que le temps passe.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le meilleur Taiping Hou Kui est produit ici

20 juillet 2012
Le meilleur Taiping Hou Kui est produit ici

Si le Taiping Hou Kui représente pour les Chinois un thé précieux, rares sont ceux qui ont eu la chance de pouvoir en goûter ne serait-ce qu’une seule fois dans leur vie.

Ici nous sommes à Hou Kui, précisément dans ce fameux « Village des Singes », village qui constitue le berceau de ce thé et son lieu de production le plus renommé. Dans la principale usine du village, les ouvrières travaillent sous l’œil du président russe qui apprécie beaucoup ce grand cru chinois et en a reçu en cadeau de la part de Hu Jintao. Le thé offert par le président chinois à son homologue russe provient précisément de cette usine, c’est vous dire la fierté de celles et ceux qui y travaillent.

Si, comme Vladimir Poutine, vous aimez le Taiping Hou Kui, c’est le moment d’en profiter. La récolte 2012 est maintenant disponible.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

How to make Long Jing

17 juillet 2012
How to make Long Jing

Long Jing is processed in a large wok. The work requires plenty of dexterity as the tea must be kept moving at all times. The leaves are withered, rolled and dried in a continuous process and in the same recipient, simply by varying the hand movement.

In the cup you will find a note of roast chestnut, which comes from this toasting of the leaves.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le travail de la feuille de thé en Chine

22 juin 2012
Le travail de la feuille de thé en Chine

Le travail de la feuille de thé s’effectue ici, près de Hangzhou (Chine), à même les parois brûlantes du wok. On chauffe la feuille avant de lui donner la forme désirée, puis de la sécher. Le geste doit être particulièrement rapide et précis d’autant que nombreux sont les fermiers qui préfèrent travailler à main nue.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.