Le cheval, aide indispensable pour transporter le thé


9 avril 2010
Le cheval, aide indispensable pour transporter le thé

A Ilam (Népal), on utilise de nos jours des chevaux pour transporter les feuilles de thé. Ces deux jeunes hommes ont marché pendant deux heures pour venir jusqu’à la manufacture à laquelle ils viennent vendre leurs feuilles de thé fraîches. Sur les flancs de chaque monture est accroché un sac d’une vingtaine de kilos. Il est préférable que ce long trajet n’ait pas lieu un jour de pluie, sinon la cargaison pourrait être endommagée par un tout début de fermentation.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “Le cheval, aide indispensable pour transporter le thé
  1. Merci pour toutes ces photos, et pour les petites histoires dont vous les accompagnez. J’avais en tête les théiers, les cueilleuses, je n’avais pas encore l’image de ces chevaux qui portent les feuilles sur leurs flancs, à la merci d’une averse. Il y a quelque chose d’irrésistible dans le long chemin que prennent ces feuilles, et dans le soin infini dont on les entoure.
    Même lorsque je ne commente pas, et surtout quand je ne commente pas d’ailleurs, quand les images font rêver et c’est tout, rien de plus, j’ai un plaisir très délicat à lire votre blog,
    emmanuelle

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Confinement et fermentation

18 septembre 2020

Les feuilles de thé ne doivent pas rester confinées longtemps, au risque de fermenter. Lors de leur transport jusqu’au lieu de leur manufacture, sitôt la récolte achevée, elles sont emballées…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le thé est dans le sac

23 juillet 2010

Jolie lumière du soir, un peu chaude, sur ces sacs en grosse corde remplis de feuilles de thé fraîches. Cela se passe à Dellawa (Sri Lanka). Dans quelques minutes, ces…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.