Machines utilisées pour fabriquer le thé en sachet


8 juillet 2011
Machines utilisées pour fabriquer le thé en sachet

Les plantations de thé d’Assam ont une particularité : elles produisent à la fois du thé que l’on appelle « orthodoxe » et qui est manufacturé selon la méthode traditionnelle ; mais elles produisent également du thé dit « CTC ». Ces trois lettres signifient «Cutting – Turning – Curling » autrement dit « coupé–tourné–roulé ». Le thé CTC n’a rien d’un thé noble. Il est produit à l’aide de machines que j’ai photographiées ici pour vous. Ce thé ne m’intéresse pas beaucoup, et pour cause, il est utilisé, entre autres, dans l’industrie du thé en sachet pour sa capacité à colorer rapidement la tasse et à exprimer de la force.

Le process de fabrication du thé CTC reste néanmoins intéressant à observer : au fur et à mesure de son passage dans les différentes machines la feuille diminue de taille pour ne plus devenir qu’une minuscule bille ronde.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “Machines utilisées pour fabriquer le thé en sachet
  1. Bonjour Francois
    Je lis présentement votre livre sur le the. WOW. Je ne connaissais ni votre Palais du The, ni votre ecole, ni votre passion. Bravo!!!
    J’ai bu du the depuis mon jeune age, mais grace a vous, je ne le boirais plus jamais de la meme facon.
    Bon voyage en Assam.
    Je fouille le site du Palais du the pour votre cours intensif. Alors on ne sait jamais……peut-etre a bientot.
    Andrea du lointain Canada

    1. Bonjour Andrea,
      Merci beaucoup pour tant de beaux compliments. Cela me fait très plaisir que vous aimiez mon blog et que vous vouliez en savoir davantage. Si vous avez des questions à pros des cours de l’École du Thé n’hésitez pas.
      A bientôt !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Analyse de la feuille humide

28 juillet 2017

Lorsque l’on déguste du thé, on s’intéresse à tous les stades de la feuille. On s’intéresse à la liqueur, bien sûr, que l’on déguste, on s’intéresse aussi à la feuille…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.