Théier arraché sous une chaleur de plomb


27 septembre 2011
Théier arraché sous une chaleur de plomb

Arracher un théier nécessite une force remarquable car ses racines plongent profondément en terre. Mais si l’homme que vous voyez ici transpire autant ce n’est pas du fait d’avoir réalisé cet exploit.  Le théier vient en effet d’être déraciné par une pelleteuse et cet homme se contente de débiter la souche de l’arbuste à l’aide d’une machette. Il transpire de façon intense car la chaleur en Assam et le très fort taux d’humidité que l’on rencontre ici atteignent des sommets.

Ce qui me surprend le plus ici, du côté de Jorhat, c’est l’absence totale de vent. Durant des mois vous ne voyez pas une feuille d’arbre remuer dans cette région de l’Inde enclavée entre les hauts plateaux tibétains, au nord, et les montagnes birmanes à l’est.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
3 commentaires sur “Théier arraché sous une chaleur de plomb
    1. Vu l’âge respectable du théier il ne peut s’agir que d’une graine car à cette époque on utilisait exclusivement des graines pour planter des théiers dans ce coin du monde.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Paysage d’automne à Darjeeling

25 octobre 2013

  Pour celles et ceux qui rêvent de beaux voyages, le mois d’octobre tient ses promesses dans les régions situées au sud de l’Himalaya comme ici, à Darjeeling. Après plusieurs…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Prêtre shivaïte près du temple de Darjeeling

31 mai 2011

Je suis parti il y a trois jours pour Kolkata et je rejoins aujourd’hui Jorhat, en Assam, une région considérée encore récemment comme dangereuse. La situation s’est nettement améliorée et,…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.