Du thé torréfié « maison »


18 janvier 2013
Du thé torréfié « maison »

Cette marchande de thé rencontrée sur le marché de Hého ne chôme pas. Pendant tout le temps où je suis resté assis à côté d’elle les clients n’ont pas cessé et elle n’a pas eu trois minutes pour avaler son bol de nouilles posé à ses côtés.
Elle vend surtout un thé noir que ses clients passent ensuite à la poêle avant de le consommer.
C’est l’une des spécificités du thé du Myanmar, on torréfie le thé chez soi pour lui donner ce qu’on appelle le goût du feu. Parfois on ajoute des graines de sésame grillées.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “Du thé torréfié « maison »
    1. Non, je ‘ai vu cela qu’en Birmanie. A Taiwan il existe cependant également des thés que l’on appelle « Antique » et qui peuvent être torréfiés chez soi après avoir été achetés.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Une stèle qui mérite le détour sur l’île de Kyushu

10 août 2012

Cette stèle n’a l’air de rien mais figurez-vous que pour les amateurs de thés japonais elle mérite le détour. Il est en effet inscrit dans la pierre que c’est ici…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Un matin à Kyoto

3 octobre 2014

  Il existe plusieurs façons de commencer une journée. On peut, aussitôt levé, s’atteler au travail et se réfugier dans l’action. On peut aussi prendre le temps de regarder la…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.