Aimer le thé, c’est aussi aimer le monde


1 août 2014
Aimer le thé, c’est aussi aimer le monde

Lorsque je visite une plantation, lorsque je me rends chez un producteur, bien sûr je vais passer du temps à déguster du thé. Mais je vais m’intéresser également aux conditions de la culture. Je vais chercher à comprendre si le thé est produit proprement, si l’on respecte la nature. Pour moi, aimer le thé c’est aussi aimer le sol sur lequel il pousse. Le thé que je bois, le thé qui me fait du bien, je veux qu’il ne fasse de mal ni à la terre, ni à ceux qui la cultivent. C’est pourquoi je visite aussi les dispensaires, les crèches et, bien sûr, les écoles.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Une production limitée

31 août 2018

En Afrique du Sud, seul pays producteur, 350 fermiers cultivent le rooibos. L’Australie s’est essayée à cette culture, ainsi que les Etats-Unis (Californie), en vain. Ici, la récolte, effectuée sous…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le zhong : un moyen pratique pour évaluer un thé

21 septembre 2012

Il existe de nombreuses façons de déguster le thé. Chez soi, on peut utiliser une théière, ou bien un mug, ou encore un « kyusu », un « zhong »……

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Arya Tara : la production confidentielle de Saran RAI

27 avril 2018

Vous parler de celles et ceux qui manufacturent les thés que vous buvez, constitue pour moi une motivation forte. Je vous présente aujourd’hui Saran RAI. À Arya Tara (Népal), Saran produit…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Voyager seul pour mieux rencontrer l’autre

4 mai 2018

Je voyage le plus souvent seul. Je pars seul, je reviens seul. Et cette solitude me pousse à aller vers les autres, à être plus facilement accepté par eux, à…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.