ARCHIVE DE octobre 2020

La vallée de Kangra

23 octobre 2020
La vallée de Kangra

Aujourd’hui, je vous emmène dans la vallée de Kangra, aux confins de l’Etat du Pendjab et de celui du Cachemire, en Inde. Une région où les plantations de thé ont été organisées par les Anglais dans la seconde moitié du XIXe siècle.

En 1905, un terrible tremblement de terre ravagea les domaines et nos amis British abandonnèrent la production de peur qu’à nouveau, la terre ne s’ouvre en deux. Plus d’un siècle plus tard, les mêmes plantations se portent à merveille, on y récolte un thé dont la qualité s’est nettement améliorée avec les années, et aucun tremblement de terre majeur n’y a été ressenti depuis.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Un voyage en image

16 octobre 2020
Un voyage en image

Parcourir le monde ne constitue pas une nécessité, y compris lorsque l’on exerce un métier comme le mien. Malgré la situation sanitaire mondiale, les échantillons des thés produits au bout du monde par les fermiers que nous connaissons nous arrivent. Nous les dégustons au chaud de notre salle de dégustation. Nous sélectionnons ceux que nous souhaitons. Bref, le monde du chercheur de thé continue de tourner à peu près rond en ces temps de Covid 19. Un monde étrange qui nous laisse cependant immobiles. Et lorsque la nostalgie du voyage nous prend, la nostalgie de ces paysages merveilleux, de ces montagnes, de ces cieux changeants, rien n’empêche, après tout, de nous y transporter grâce au pouvoir de l’image. Ici nous sommes dans le nord de la Thaïlande, le Triangle d’Or n’est pas loin.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Quel thé pour un buveur de café ?

9 octobre 2020
Quel thé pour un buveur de café ?

Vous vous êtes sûrement demandé un jour quel thé faire déguster à un buveur de café récalcitrant. En effet, certains considèrent qu’en-dehors de leur petit noir il n’existe point de salut. Dans un cas semblable et par expérience, je vous conseille des thés aux notes pyrogénées (c’est-à-dire grillées ou encore torréfiées). Ces composés aromatiques sont très présents dans trois fameux thés japonais qui sont le Bancha Hojicha, le Shiraore Kuki Hojicha et enfin le Genmaicha. Trois thés très abordables et très faciles à apprécier qui constituent, du fait de leur parfum de torréfaction, la passerelle idéale pour aller du café vers le thé.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Des idées pétillantes

1 octobre 2020
Des idées pétillantes

Que fait un chercheur de thé lorsqu’il ne peut plus voyager ? Il passe davantage de temps à déguster et tente de nouvelles expériences. Depuis longtemps je songe à infuser du thé dans de l’eau gazeuse, voilà qui est fait. Une heure à température ambiante, ici dans de l’eau de Perrier. Le résultat est édifiant : une boisson très rafraîchissante et, la surprise passée, délicieuse. Saine, et non sucrée, de surcroît. Elle rivalise avantageusement avec ce que l’on trouve comme soda et se conserve 24 heures au frais. De gauche à droite, Thé au yuzu, Genmaicha, Chaï Impérial et Perles de jasmin.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.