Des papayes et du thé


25 décembre 2020
previous arrow
next arrow
Slider

Toutes les initiatives existent et lorsqu’on a la chance de pratiquer le métier de chercheur de thé, on est aux premières loges pour faire connaissance avec les initiatives les plus variées. Ici, dans une plantation de café de Tanzanie, qui s’essaye aussi à la culture du thé, les expérimentations ne manquent pas. La dernière en date, évider des papayes pour les fourrer d’un thé semi-oxydé que l’on a préalablement flétri et roulé.. Après une courte oxydation, on cale la feuille humide dans le creux du fruit mûr pour qu’elle s’imprègne de leur délicieux parfum.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “Des papayes et du thé
  1. Surprenant ! Est-ce que le reste de pulpe humide fait bon ménage avec le thé ? Combien de temps les feuilles de thé restent-elles au creux du fruit ?

    1. Bonjour Brigitte,
      Merci pour votre message !
      Les feuilles restent au cœur du fruit pendant l’oxydation, soit 12h en moyenne mais cela varie avec la météo, parfois 10h parfois 20h…
      Le fruit est évidé, il n’y a donc presque plus de pulpe. Le reste de la pulpe sur le thé va très délicatement parfumer le thé.

      Belle journée à vous

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez