Un engagement à long terme

21 janvier 2022
Un engagement à long terme

Quels liens nous unissent aux fermiers auxquels nous achetons du thé et ceux-ci travaillent-ils de façon exclusive pour Palais des Thés, me demande-t-on souvent ? En ce qui concerne les liens, ils sont souvent anciens, ce sont des liens que le temps renforce, des liens puissants, souvent d’amitié. Chacun fait de son mieux pour être utile à l’autre. Il existe peu de producteurs de thés délicieux, peu d’acheteurs de thés rares : cela concourt à rendre l’autre unique.

En ce qui concerne l’exclusivité, à ce jour Palais des Thés n’en n’a jamais demandée à un producteur, considérant que de promouvoir son thé du mieux possible, répondre présent en cas de coup dur, être à l’écoute, rendre visite, représentait la meilleure garantie possible d’un engagement à long terme.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Un thé de saison

14 janvier 2022
Un thé de saison

En janvier, lorsqu’il fait froid, quel thé boire ? Je recommande le thé sombre, surtout après la période des Fêtes. Un thé puissant, réputé depuis des siècles en Chine pour ses vertus digestives. Mais attention, ce thé que l’on nomme aussi Pu Er a subi l’épreuve de la fermentation. En conséquence, il développe à la tasse des arômes de mousse, de champignons, de sous-bois, de paille humide… Des notes de vanille, de réglisse… Des notes de cuir, entre autres notes animales. En résumé, un thé incroyable qui convient à la saison et qui nous fait du bien. Vous m’en direz des nouvelles !

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le choix de la sécurité

31 décembre 2021
Le choix de la sécurité

Il y a seulement quelques jours, Léo et moi, avons eu la joie de déguster un échantillon d’un sublime cru venu du sud-ouest de la Chine, l’un de ces fameux « bourgeons de Yunnan » qui connaît auprès des amateurs un franc succès.

Je partage ici avec vous le déroulé des étapes qui suivent celle de la sélection d’un lot.

Aussitôt après avoir estimé la quantité nécessaire, nous passons commande. S’agissant d’un thé produit en volume restreint, il va voyager par air et à peine touchera-t-il le sol français qu’un prélèvement sera effectué et envoyé dans un laboratoire indépendant. La politique volontariste et unique de Palais des Thés conduit à ce que tout thé qui n’est pas certifié « agriculture biologique » soit testé. Plus de cent molécules différentes sont ainsi recherchées afin de s’assurer de la conformité du lot avec les normes européennes, reconnues comme les plus strictes au monde. Et c’est seulement une fois cet examen passé avec succès que ce thé sera réparti entre les boutiques. Il faut compter en moyenne entre 4 et 6 semaines entre le moment où l’on déguste le thé et sa disponibilité en boutique. Un long délai que Palais des Thés, qui se veut mieux-disant en matière de sécurité alimentaire, fait le choix de s’imposer pour la santé de tous.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Nos amis producteurs

24 décembre 2021
previous arrow
next arrow
Slider

Lorsque je demande à Bente, qui signe les meilleurs thés de Tanzanie, en quoi Palais des Thés lui est utile, à elle et à sa communauté, la réponse fuse :

– Pour payer les salaires !

Et elle ajoute : …pour assurer la sécurité de la plantation, des salariés…Et pour la fierté, bien sûr !

– Merci pour votre support, complète Bente, et merci de nous aider à nous faire un nom dans le monde du thé. Quand vous venez avec vos équipes, vous me montrez ainsi qu’à tous ici que vous croyez en nous et que l’on peut compter sur vous !

À Bente, à nos amis producteurs, à nos clients, à nos équipes, je souhaite de très joyeuses Fêtes !

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

378.000 euros le kilo

10 décembre 2021
378.000 euros le kilo

La question m’est souvent posée de savoir quel prix un thé peut atteindre. La réponse se trouve cette semaine sur le site de vente aux enchères de la maison Sotheby’s. Y sont proposés un lot de rares thés sombres dont le plus ancien remonte au début du XXème siècle. En effet, les thés de cette famille, lorsqu’ils ont été compressés en galette et bien conservés, ont la réputation de se bonifier avec le temps. Sur le site de la fameuse maison, l’un d’entre eux est estimé à pas moins de 900.000 dollars de Hong Kong la galette de 270 grammes, ce qui nous fait tout de même 378.148 euros le kilo. Si vous êtes intéressé, il faudra ajouter les frais de transport et vous dépêcher, les enchères prennent fin le 16 décembre.
Bonne nouvelle, un thé de cette qualité se laisse infuser plusieurs fois.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le goût de l’innovation

26 novembre 2021
previous arrow
next arrow
Slider

Le thé, c’est une histoire de tradition, certes, mais il n’est pas interdit d’innover. En Tanzanie, Bente, qui a eu l’audace d’installer des théiers au sein d’une plantation de café, cultive le goût de la créativité. Parfois elle évide des papayes afin de les remplir de thé et qu’au contact du fruit les feuilles de camélia se chargent de leur arôme. D’autres fois, elle souffle de l’air chaud sur des bananes coupées en rondelles pour que là aussi le thé s’imprègne d’un parfum inédit. Et tout cela, de la façon la plus artisanale qui soit. Bravo Bente !

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Des tailles variées

19 novembre 2021
previous arrow
next arrow
Slider

Deux champs de thé ne se ressemblent pas forcément et d’un planteur à l’autre, les pratiques agricoles varient. En ce qui concerne la taille, certains éclaircissent une fois l’an le théier et égalisent ses branches de façon à former ce que l’on appelle une table de cueillette. D’autres, comme ici chez notre amie Bente, en Tanzanie, interviennent de façon différente afin de donner davantage de lumière au théier, y compris au niveau des branches inférieures. 

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Transmettre, c’est mieux.

12 novembre 2021
previous arrow
next arrow
Slider

Apprendre, c’est bien, transmettre, c’est mieux. Depuis plus de 30 ans que je parcours les jardins de thé, j’ai accumulé assez de savoir pour à mon tour en dispenser. Et si je continue, chaque jour et à chaque voyage, de découvrir quelque chose au sujet du thé, je considère dorénavant comme ma mission première de transmettre ce savoir. Voilà pourquoi j’invite mes collaborateurs en voyage, et je vais le faire davantage. Je souhaite qu’eux aussi rencontrent les fermiers, je souhaite qu’eux aussi vivent sur le terrain leur passion pour le thé, je souhaite qu’eux aussi, nouent des liens chaleureux avec les hommes et les femmes qui le manufacturent en haut de leur montagne, et nous accueillent toujours les bras ouverts. Ici, sur les pentes du Kilimandjaro, en compagnie de Chloé et de Nathalie, et d’une équipe de cueilleuses et de cueilleur.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Au pied du Kilimandjaro

5 novembre 2021
previous arrow
next arrow
Slider

La seule plantation de Tanzanie à manufacturer des thés qui peuvent prétendre à l’appellation de grands crus se situe à une heure de piste de la ville de Moshi. A vrai dire, il s’agit davantage d’un jardin que d’une plantation. Et il est vraiment de taille très réduite comme on peut le voir sur la photo. On y façonne différents lots de la façon la plus artisanale qui soit. C’est une femme qui dirige cette manufacture, elle se nomme Bente, et depuis sa maison on peut jouir, tôt le matin ainsi qu’en fin de journée, d’une vue splendide sur le Kilimandjaro.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Tea sommelier dans l’âme

29 octobre 2021
previous arrow
next arrow
Slider

Connaître chacun des lieux de culture, savoir où le thé est fait, comment il est fait, par qui et dans quelles conditions il est fait, voici quelques-uns des engagements de Palais des Thés envers ses clients. Savoir sélectionner le thé, savoir le déguster, savoir exprimer ses sensations est essentiel, si l’on a l’ambition de délivrer le meilleur conseil qui soit, si l’on veut initier de la meilleure manière qui soit. Et faire aimer le thé, donner le goût du thé, voilà l’ambition des équipes qui travaillent à mes côtés. Des experts, des passionnés, des guides, ils sont « Tea sommeliers » dans l’âme.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.