Le temps d’infusion varie d’un thé à l’autre

Posté dans La dégustation professionnelle par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

Le thé nécessite d’infuser un certain temps et ce temps peut varier beaucoup d’un grand cru à l’autre. Un Gyokuro  japonais, par exemple, n’infuse que quelques secondes alors qu’un thé blanc comme le Yin Zhen a besoin de dix minutes.

Pour certains thés, un Long Jing, par exemple, si vous dépassez un peu le temps d’infusion, cela n’est pas bien grave et il ne va pas s’en trouver trop modifié pour autant. En revanche, si vous laissez infuser un Darjeeling de Printemps une minute de trop, alors vous êtes sûr de le ruiner, tout simplement : il deviendra astringent et amer.

Voilà pourquoi l’usage du minuteur s’impose lorsque l’on se prépare un beau thé et que l’on souhaite le faire infuser dans les règles de l’art afin d’en obtenir le meilleur.

2 Commentaires de “Le temps d’infusion varie d’un thé à l’autre”

  • Lu et approuvé, la partie sur les Darjeeling de Printemps ne peut être plus vraie.. A vos minuteurs et bonne dégustation!

  • Le temps d’infusion dépend aussi du ratio feuilles de thé / volume de la théière et il est parfois nécessaire d’expérimenter pour trouver le temps optimal pour la première infusion et pour les suivantes. Enfin, ça dépend de la température de l’eau et aussi des goûts de chacun.

Poster un commentaire

*

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps