Des habitudes de dégustation différentes


26 juillet 2013
Des habitudes de dégustation différentes

 

Dès qu’il s’agit de thé, d’un pays à l’autre les mœurs changent si l’on s’en réfère à sa dégustation. En Birmanie, par exemple, le thé est servi allongé d’un trait de lait concentré sucré. On peut aimer ou bien ne pas aimer cette façon de faire mais ce n’est pas la moindre des qualités du camellia sinensis que de faire preuve de tolérance et donner envie aux habitants de notre planète de l’adapter à leur propre goût.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
Un commentaire sur “Des habitudes de dégustation différentes
  1. C’est en réalisant un reportage chez une professeur de danse indienne, il y a quelques années, que j’ai découvert le « lait au thé ». Une idée qui ne me serait jamais passée par l’esprit, si cette dame ne m’avait pas proposé cette boisson, qu’elle consomme au quotidien. Elle infuse simplement son thé noir (de l’Assam, il me semble) dans du lait chaud. Une délicieuse expérience !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Les variétés sinensis et assamica

9 mars 2018

Si vous êtes amateur de thé, vous savez sans doute qu’il existe deux grandes familles de camellia sinensis à partir desquels on peut manufacturer du thé, le camellia sinensis variété…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.