Les plantations de thé forment de petits villages

Plantation de thé formant un petit village en Inde.

Certaines plantations de thé organisées par les Anglais sont si vastes que plusieurs milliers de personnes peuvent y vivre, disséminées un peu partout sur plusieurs centaines d’hectares. Dans le sud de l’Inde, comme ici à Thiashola, on a construit des corps de bâtiments qui regroupent une à trois familles. Ces maisons forment entre elles de petits villages où la vie sociale est importante. Si les constructions appartiennent à la plantation, elles sont en revanche mises à la disposition d’une même famille aussi longtemps que ses membres travaillent sur place. La plupart des maisons sont ainsi transmises de génération en génération.


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Pour sélectionner un thé, il faut en goûter des dizaines

Pour sélectionner un thé, il faut en goûter des dizaines

Lors des dégustations professionnelles, on passe au crible un certain nombre de thés. Cela peut aller de trois ou quatre à plusieurs dizaines. Les thés que l’on goûte sont parfois assez semblables, comme ici à Colombo (Sri Lanka). Ils sont issus d’un même terroir et l’on va de l’un à l’autre pour les comparer. A tour de rôle, on sent les différentes feuilles infusées puis on s’intéresse à chaque liqueur. Dans le jargon professionnel on nomme infusion, la feuille infusée, et liqueur, le contenu de la tasse. (Pour en savoir plus: voir l’article Il faut avoir du nez pour choisir un thé).

La feuille de thé sèche est également présente afin de pouvoir la regarder, la sentir, la toucher, et se faire ainsi une idée complète du lot dégusté.


Posté dans Pays : Sri Lanka par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

Un beau paysage ne fait pas forcément un bon thé

Paysage de la plaine du Teraï où le bon thé n'est guère cultivé.

Un beau paysage ne fait pas forcément un bon thé. Lorsque je viens de Bagdogra (Inde) et que je m’apprête à grimper pendant trois bonnes heures à l’assaut de ces contreforts himalayens, rien ne me plait autant que de m’arrêter sitôt l’étouffante Siliguri dépassée. Le terrain n’est plus tout à fait plat, la ville a disparu, la circulation s’est calmée et les klaxons aussi. Des chèvres roupillent sur la chaussée. On commence à voir loin, par-dessus les arbres, et cela aide à supporter la chaleur; on étouffe moins devant un horizon qui se dégage. Un peu de brise, des odeurs de terre, immanquablement je m’arrête et marche entre les théiers.

Ce sont de vilains théiers, à vrai dire, ils se prétendent parfois Darjeeling alors qu’ils ne le sont guère, juste un peu à l’écart de l’appellation d’origine, mais suffisamment proches pour que des négociants peu scrupuleux les mélangent au vrai et trompent l’acheteur. C’est ainsi qu’il se vend quatre fois plus de Darjeeling dans le monde qu’il n’en est réellement produit.

Mais peu importe ici puisque c’est le paysage qu’il s’agit de contempler. Et il est magnifique. Cette plaine du Teraï m’attire, cette ancienne jungle déboisée par les Anglais. On dit que quelques éléphants sauvages déboulent ici parfois, des léopards y ont leurs habitudes. Et moi je m’y sens bien, avant de repartir pour Darjeeling, je marche, je marche. Quand devant vous c’est si beau, pourquoi donc se presser ?


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , , ,

En route pour l’école à Kurseong

Collégiens sautant dans le Toy Train à Kurseong

Bientôt la rentrée ! A Kurseong (Inde), ces collégiens sautent en marche dans le Toy Train et se tiennent à l’extérieur, non pas parce que le train est bondé, mais simplement parce que c’est tout de même plus amusant de faire le trajet la tête au vent.

On rigole, on dit bonjour aux passants que l’on connait lorsque le train traverse un village : une manière agréable de se rendre en cours.


Posté dans Pays : Inde par admin | Tags : , ,

Au Japon, on mange du thé vert

Salade de feuilles de thé vert

Au Japon, il arrive que l’on mange les feuilles de thé vert. En ce cas, il s’agit de crus assez exceptionnels dont on use ainsi après que les feuilles ont servi pour préparer un thé.

Sur cette photo, vous voyez un peu comment l’on s’y prend : après avoir déposé les feuilles de thé encore humides au fond d’un récipient, on ajoute des copeaux de bonite et l’on arrose d’un peu de sauce soja. Cela vous donne une petite salade de feuilles de thé et c’est tout simplement délicieux.

Ici, à Asahina (préfecture de Shizuoka, Japon), le thé qui a servi est un sublime «Kabuse Cha» ou «thé d’ombre» manufacturé par Monsieur Maeshima Tohei, l’un des fermiers les plus réputés de la région.


Posté dans Pays : Japon, Recettes par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps