Birmanie

Une autre manière de savourer le thé

25 janvier 2013
Une autre manière de savourer le thé

Dans certains pays, on ne se contente pas de boire le thé, on le mange.
Comme ici, en Birmanie, où l’on fait fermenter des feuilles de thé dans des tubes de bambou avant de vous les servir agrémentées d’huile de sésame. On vous présente ce plat au cours d’un repas mais il est également proposé à la fin de certaines cérémonies familiales ou bien religieuses.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

En route vers l’Etat Shan et les montagnes du Triangle d’Or

22 janvier 2013
En route vers l’Etat Shan et les montagnes du Triangle d’Or

Partir à la recherche des meilleurs thés du monde me conduit souvent sur des routes que je connais déjà, que ce soit en Chine, en Inde, au Japon, au Népal ou bien encore en Corée.
Cependant, il m’arrive de temps à autres d’emprunter de nouveaux chemins. Défricher fait partie de mon métier de chercheur de thé et me voilà en route vers le nord de l’Etat Shan et vers les montagnes du Triangle d’Or. J’ai entendu dire que la principale région de production de thé du Myanmar se situait à Namshan.
Me voilà prêt pour toutes les découvertes !

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Du thé torréfié « maison »

18 janvier 2013
Du thé torréfié « maison »

Cette marchande de thé rencontrée sur le marché de Hého ne chôme pas. Pendant tout le temps où je suis resté assis à côté d’elle les clients n’ont pas cessé et elle n’a pas eu trois minutes pour avaler son bol de nouilles posé à ses côtés.
Elle vend surtout un thé noir que ses clients passent ensuite à la poêle avant de le consommer.
C’est l’une des spécificités du thé du Myanmar, on torréfie le thé chez soi pour lui donner ce qu’on appelle le goût du feu. Parfois on ajoute des graines de sésame grillées.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

A la découverte des thés birmans

11 janvier 2013
A la découverte des thés birmans

Au sud de ce beau lac Innlay si souvent dans les brumes se situe l’une des deux montagnes sur lesquelles les Birmans cultivent le thé. Autour de Pingluang, précisément, à une trentaine de kilomètres au sud du fameux lac.
On se trouve ici dans l’Etat des Shan et c’est cette belle région que j’ai choisie pour faire mon premier périple de l’année.
Le Myanmar change et s’ouvre au monde, il est temps de découvrir quels genres de thés on fabrique dans ce pays-là.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.