Le thé a besoin de soins délicats


2 février 2010
Le thé a besoin de soins délicats

 

Des fleurs, des graines, c’est bien, mais pour faire du thé il ne faut pas que cela. Il faut aussi des soins délicats, de la patience, de l’observation et beaucoup de présence. De l’amour en quelque sorte. C’est un peu comme un blog, tous les jours il faut s’en occuper, lui sourire, avoir plaisir à lui donner de son temps. Voici justement des cueilleuses de thé en conversation avec leurs théiers. Elles habitent à quelques centaines de mètres de là et connaissent le moindre recoin de la parcelle. Elles connaissent chaque théier, ses forces et ses faiblesses. Elles sont concentrées et ne se laissent pas distraire par le photographe. Photo prise à Puttabong, une plantation de thé de Darjeeling (Inde).

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

« Delmas Bari » : une plantation qui porte mon nom

15 juillet 2011

Un jour, en me rendant à Darjeeling, j’ai eu la surprise de découvrir qu’une parcelle de la plantation de North Tukvar portait mon nom. Il s’agissait d’une toute nouvelle parcelle…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une nurserie pour les jeunes plans de thé

9 février 2010

Parfois on n’a même plus besoin d’une graine pour faire un théier, c’est même le cas le plus fréquent. On opère simplement par bouturage en choisissant avec soin l’arbre-mère. On…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.