Au Japon, on mange du thé vert


24 août 2010
Au Japon, on mange du thé vert

Au Japon, il arrive que l’on mange les feuilles de thé vert. En ce cas, il s’agit de crus assez exceptionnels dont on use ainsi après que les feuilles ont servi pour préparer un thé.

Sur cette photo, vous voyez un peu comment l’on s’y prend : après avoir déposé les feuilles de thé encore humides au fond d’un récipient, on ajoute des copeaux de bonite et l’on arrose d’un peu de sauce soja. Cela vous donne une petite salade de feuilles de thé et c’est tout simplement délicieux.

Ici, à Asahina (préfecture de Shizuoka, Japon), le thé qui a servi est un sublime «Kabuse Cha» ou «thé d’ombre» manufacturé par Monsieur Maeshima Tohei, l’un des fermiers les plus réputés de la région.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
5 commentaires sur “Au Japon, on mange du thé vert
  1. Intéressant. Je demanderai à goûter à mon prochain voyage. Je viens de découvrir ce site mais la production en Malaisie n’apparait nulle part! Connaissez-vous les plantation de la marque la plus célèbre du pays: le Boh Tea dans les Cameron Highlands. Ca fait un peu penser à Lipton mais si l’on sait bien choisir (préférence pour le Gold blend, et sur place), ça vaut vraiment le coup! en tout cas, c’est parfait pour le teh tarik!!

  2. Bonjour Emilie, C’est dans les Cameron en 2003 que j’ai eu ma 1ère véritable expérience du thé! J’y ai rencontré des personnes hors du commun et j’ai pu boire un thé après la visite de la Tea Factory (effectivement, la qualité, n’est pas top top mais le lieu avait un goût particulier qui a éveillé mon palais et mes papilles au thé). En tout cas, impossible de manger les feuilles de ce thé là, contrairement à un Gyokuro!
    Merci pour ce beau souvenir de teh tarik 😉 !!!

  3. Qu’est-ce que le (ou la ?) bonite ? D’après une brève recherche ça désignerait des poissons, mais ici je ne pense pas que ce soit le cas ?
    Je vais peut-être en surprendre certains, mais pour tout avouer, il m’arrive de temps en temps de grignoter certaines feuilles après leur infusion. Les feuilles de Long Jing par exemple. Mais je n’aurais jamais pensé à en faire de la salade !

  4. Bonjour Antoine,

    La bonite est un poisson séché, qui se présente en bloc ou en poudre. Les japonais l’utilise beaucoup dans la fameuse soupe Miso, associant comme ingrédients de base de la bonite séchée et de la pâte de soja fermentée. C’est un peu comme nos bouillons de viande ou de poule… C’est un délice !

  5. Merci beaucoup Nikosan ! C’est un peu comme notre fumet de poisson en quelque sorte alors. Mais c’est vrai que je n’aurais jamais osé l’imaginer ailleurs que dans une soupe de poisson.

Répondre à Claire Brière-Mayeux Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Au Japon, la récolte du thé est bien tardive

4 mai 2010

J’étais ces jours-ci du côté de Shizuoka, principale région productrice de thé du Japon. J’ai pris cette photo à Tawaramine, l’un des lieux de culture les plus prisés. Au-delà des…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

A Shizuoka, un festival est dédié au thé vert

26 octobre 2010

A l’heure où vous posez un œil sur ce billet je pose le pied au Pays du Soleil Levant. Tous les trois ans se tient en effet, dans la région…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Récolte du thé mécanisée au Japon

18 mai 2010

Au Japon, la récolte du thé est largement mécanisée. Dans la région de Shizuoka, sur le plateau de Makinohara, précisément, où l’on cultive différents thés Sencha, on peut tomber sur des…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.