Ici, dans l’Himalaya, on confie ses prières au vent


19 octobre 2010
Ici, dans l’Himalaya, on confie ses prières au vent

Ce dimanche je suis monté au temple qui surplombe Darjeeling, à quelques dizaines de mètres de Chowrasta. La difficulté majeure de cette promenade constitue à éviter les hordes de singes qui ne demandent qu’à vous dépouiller et montrent leurs crocs acérés pour peu que vous ayez dans les poches la moindre nourriture. Une fois arrivé au temple j’en fais doucement le tour, ou bien m’assois sur l’un des bancs de pierre pour observer les fidèles. Dans tous les cas je ne peux m’empêcher, à un moment ou à un autre, de lever le nez pour contempler les drapeaux de prières, ces morceaux de toiles sur lesquels on a imprimé des vœux ou bien des mantras. Puis que l’on confie au vent afin qu’il les exauce.

Cette poésie me fascine et m’apaise, j’observe ces toiles de rien du tout, multicolores, se balancer doucement au gré de ce souffle qui va de la terre au ciel et conduit nos prières jusqu’aux dieux.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
6 commentaires sur “Ici, dans l’Himalaya, on confie ses prières au vent
  1. …nous avons nous aussi nos singes dépouilleurs ,qui se regroupent en bande …on les trouve surtout dans les réserves…à proximité des camps d’habitation…Il est alors conseillé de ne pas faire de gestes brusques et de bien tenir son sac surtout s’il y a à l’intérieur de la nourriture (qui en principe devrait être hermétiquement emballée)…
    et pas que les singes…un jour j’ai été réveillée en pleine nuit par un très fort bruit de râpe géante qui faisait trembler ma case…c’était un éléphant qui se frottait le dos…

    Théia

  2. Je crois au vent que je sens lorsqu’il caresse mon visage et je crois à la ferveur de ces fidèles que je vois, à la puissance de leur pensée, de leurs rêves, de leurs peines. Ce à quoi ils croient je voudrais y croire avec eux.
    Etre moi-même, parmi des milliers d’autres, un petit drapeau qui claque au vent.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Départ pour l’Inde

2 novembre 2012

Ce matin je me suis envolé pour l’Inde. Je ne voyage pas encore sur un tapis de prière ni sur l’un de ces drapeaux qui flottent au gré du vent,…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Mes pensées vont vers le Népal

1 mai 2015

  Je voyage souvent dans les régions himalayennes, je suis très attaché à ces montagnes, aux gens qui les habitent. J’ai beaucoup d’affection pour les Népalais. J’ai beaucoup d’amis aussi…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Pu erh cuits : une palette automnale

29 septembre 2017

Quel lien peut-il exister entre ces grosses toiles en piteux état et du thé ? La réponse est simple, ces couvertures cachent des feuilles de thé. Ces toiles épaisses les…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.