Des feuilles de thé disposées à perte de vue


30 août 2011
Des feuilles de thé disposées à perte de vue

En Assam, dès que l’on parle de manufacture de thé tout devient gigantesque et ce, en raison de l’incroyable rendement qui se rencontre ici, quatre fois supérieur à ce qu’il est à Darjeeling. Les plantations elles-mêmes recouvrent des surfaces nettement plus importantes qu’ailleurs dans le pays.

Voyez le flétrissage, par exemple. Au lieu du bac de dix ou quinze mètres que j’ai l’habitude de voir dans d’autres régions de l’Inde ici les feuilles sont disposées à perte de vue. J’ai pris cette photo de nuit et cette pénombre ajoute au mystère de cette phase cruciale qu’est le flétrissage et au cours de laquelle la feuille de thé va perdre une grande partie de l’eau qu’elle contient (jusqu’à 40% en Assam ; jusqu’à 70% à Darjeeling).

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
Un commentaire sur “Des feuilles de thé disposées à perte de vue

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Sélectionner le meilleur thé demande de la minutie

7 octobre 2011

En Chine aussi bien qu’en Inde, lorsque l’on produit un thé de grande qualité, on va s’assurer jusqu’au bout que seules les meilleures feuilles ont été sélectionnées. Ici, à Fuding…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

A Namring Tea Estate : une imposante factory

21 janvier 2011

Les bâtiments dans lesquels sont manufacturées les feuilles de thé possèdent des dimensions imposantes dans les pays où les Anglais ont organisé la culture du thé. A l’étage, ou bien…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Dernière étape de la fabrication du Taiping Hou Kui

10 juin 2011

Après avoir été étuvées puis roulées une à une entre les doigts, les feuilles de Taiping Hou Kui sont disposées entre deux tamis. Quelques instants plus tard on recouvre d’un…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une salle de dégustation comporte une face vitrée

6 septembre 2011

Lorsque l’on goûte du thé on apprécie de jouir d’une lumière naturelle qui vient éclairer aussi bien les feuilles que l’infusion et même la liqueur. Ainsi on peut analyser le…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.