300 ans et toutes ses feuilles


26 août 2016
300 ans et toutes ses feuilles

Voici d’un peu plus près à quoi ressemble un théier lorsque l’on veut bien le laisser pousser au lieu de le maintenir très bas de façon à cueillir facilement ces bourgeons et autres pousses. De ce que l’on m’a dit dans ce coin perdu du Viêt-Nam, ce camélia aurait environ trois cents ans. Je ne suis pas un expert dans le domaine de la datation des arbres, en revanche, ce que je sais, c’est que l’on fait de bien bons thés à partir des feuilles de thé récoltées sur ces théiers-là…(à suivre).

Vous avez aimé cet article ?
Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

La durée de vie d’un théier : entre 30 et 50 ans

27 janvier 2012

Tout a une fin. Lorsque le théier ne donne plus beaucoup de feuilles on va le remplacer. La durée de vie d’un théier est assez variable, elle se situe en…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Cueillir le pu erh, un exercice bien périlleux !

13 avril 2010

Près de Lincang, dans la province chinoise du Yunnan où l’on produit le pu erh, on laisse parfois grandir les théiers jusqu’à devenir de vrais arbres. On pense en effet…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Dans le Yunnan, des théiers semi-sauvages

16 novembre 2010

La récolte des feuilles qui vont servir à fabriquer le Pu Er constitue une curiosité. Ici, dans l’Ouest du Yunnan, tout près de la frontière avec le Myanmar, on laisse…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une plantation de thé au Kenya

19 février 2016

La plantation de Kangaita, au Kenya, est l’une des rares à proposer des thés de qualité, c’est-à-dire en feuilles entières. Le parc national du Mont-Kenya borde le domaine et nombreux…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.