A Barnesbeg, comme ailleurs, je prends le temps du thé


14 septembre 2010
A Barnesbeg, comme ailleurs, je prends le temps du thé

Une fois le thé infusé il faut patienter un peu avant de le déguster. Je saisis cette occasion pour sentir les feuilles humides et aussi pour regarder cette belle lumière du nord qui inonde la salle de dégustation. Tandis que dans la tasse la température baisse doucement, passant de la température d’infusion (environ 85 – 90 degrés pour un thé noir) à la température de dégustation (environ 50 degrés), je sors mon appareil-photo et tourne autour des tasses à la recherche du meilleur angle. Rien ne presse, ici, à Barnesbeg (Inde), la vie s’écoule à un rythme lent. Je photographie les sets à déguster pour le plaisir de capter un reflet ou bien une couleur, une ombre ou bien une ride qui parcourt la surface de la tasse. Et mes pensées voguent aussi, telle une onde qui voyage.

Cela s’appelle prendre son temps. Le temps du thé, tout simplement.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “A Barnesbeg, comme ailleurs, je prends le temps du thé
  1. Bonjour,
    Dans quelle région de l’Inde se trouve Barnsbeg ? La couleur des thés (que ce soit la feuille infusée ou l’infusion) ressemble plutôt à celle des Darjeeling qu’à la couleur sombre des Assam, ou même du Thiashola ?

  2. En effet, Barnesbeg se situe à Darjeeling. C’est une plantation qui se situe juste à côté de Puttabong et fait face à la ville de Jorethang (Sikkim). Point de vue magnifique sur la rivière Rangeet… Les théiers de cette plantation sont en majorité des assamica et non des sinensis, à la tasse ont a donc, en général, quelque chose de moins fin et qui a davantage de corps.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Une tasse pour sentir, une autre pour déguster

21 septembre 2018

L’usage de la tasse à sentir offre une expérience de dégustation unique. Elle permet de se concentrer sur l’olfaction. Aussitôt remplie, la tasse à sentir est vidée dans la tasse…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Kyoto : une ville où le temps s’est arrêté

2 novembre 2010

Je vous écris de cette ville où le temps s’est arrêté, où les temples se comptent par milliers, où les jardins sont parfois de mousse, parfois de pierre, mais toujours…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Darjeeling de printemps : voici comment les infuser

13 mars 2012

S’il est une famille de thé sensible à la durée de l’infusion ce sont bien les Darjeeling. Trente secondes de trop et votre thé devient amer, l’astringence excessive. Les Darjeeling…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Du thé que l’on saupoudre

18 mai 2018

Il existe mille manières d’utiliser le thé en cuisine. Par exemple, pourquoi ne pas le saupoudrer à la manière d’une épice ? Les notes aromatiques du Jejudo Grand Oolong Impérial,…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.