Dans le Yunnan, des théiers semi-sauvages

Posté dans Le théier, Pays : Chine par François-Xavier Delmas | Tags : , , , ,

Théiers semi-sauvages dans le Yunnan.

La récolte des feuilles qui vont servir à fabriquer le Pu Er constitue une curiosité. Ici, dans l’Ouest du Yunnan, tout près de la frontière avec le Myanmar, on laisse les théiers dans un état semi-sauvage et la récolte consiste en une ballade en forêt. En effet au lieu de maintenir les théiers à hauteur de la taille, comme dans la plupart des lieux de récolte, on les laisse devenir arbres, ou bien le sont-ils depuis toujours, et on se contente de tourner autour afin de cueillir comme partout ailleurs le bourgeon et les deux feuilles suivantes.

2 Commentaires de “Dans le Yunnan, des théiers semi-sauvages”

  • Est-ce que cette façon de les cultiver donne un thé plus « sauvage? » ou en tout cas avec des qualités différentes?

  • Bonsoir Anne, les feuilles provenant des théiers sauvages sont en effet plus prisées. Nous n’avons pas la preuve scientifique que la composition de la feuille est différente mais ce qui est sûr c’est que localement les feuilles fraîches qui ont été récoltées sur ces arbres valent plus cher.

Poster un commentaire

*

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps