Cueillir le thé par 35°C et 100% d’humidité

Quand on connaît le climat qui règne ici, en Assam, on se dit que cette femme a du mérite de travailler en plein air. Pendant toute la durée de mon séjour aux alentours de Jorhat la température a oscillé entre 35 et 38 ° C et le taux d’humidité de l’air frôlait les 100 %.

Quel que soit le temps qu’il fait son large chapeau quitte rarement cette cueilleuse : selon les jours voire les heures il la protège des rayons ardents du soleil ou bien des pluies aussi fréquentes que torrentielles.


Posté dans Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , , ,

Préparer le thé nécessite de la minutie

Préparer le thé nécessite une certaine dose de minutie dès lors que l’on parle de dégustation professionnelle. Il est en effet indispensable que si l’on s’apprête à goûter plusieurs thés et à les comparer entre eux ils aient infusé dans des conditions rigoureusement identiques.

Alors ici le geste est précis, la température de l’eau, appropriée, les récipients sont nets et de même teinte. Dans chaque pot on a pris soin de déposer la même quantité de feuilles, au dixième de gramme près.  L’infusion peut commencer, minutée, bien sûr.


Posté dans La dégustation professionnelle par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

Des tranchées pour drainer l’eau des théiers

Le théier apprécie beaucoup l’humidité mais il a horreur de sentir l’eau stagner au niveau de ses racines. Quel difficile ! Pour lui maintenir les pieds au sec et lorsque le terrain est plat comme ici, en Assam, on va donc lui aménager des tranchées. Le drainage de l’eau s’en trouvera facilité.

Comme on passe du coq à l’âne je passe de la plaine à la montagne pour vous dire un mot, maintenant, de celle qui barre ici précisément mon horizon. Elle marque le début du Nagaland, état frontalier de celui de l’Assam et faiblement habité. Les Nagas forment un peuple sympathique mais du fait de l’une de leurs anciennes coutumes heureusement abandonnée on les désignait parfois par le vocable de « Coupeurs de Tête ».


Posté dans Le théier, Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , ,

La chenille arpenteuse est un ennemi du théier

Parmi les ennemis du théier la chenille arpenteuse figure en bonne place. Doté d’un appétit féroce elle est capable de vous  bouloter un nombre de feuilles considérable en un temps assez court. S’en débarrasser n’est pas simple, surtout dans les plantations organiques.  Les oiseaux représentent le principal prédateur de cet animal dont le joli nom lui a été donné en raison de son étrange déplacement : elle avance en faisant une sorte de pas, bien calculé, et semble mesurer ainsi les distances avec une certaine expertise.


Posté dans Le théier par François-Xavier Delmas | Tags : , ,

« Delmas Bari » : une plantation qui porte mon nom

Un jour, en me rendant à Darjeeling, j’ai eu la surprise de découvrir qu’une parcelle de la plantation de North Tukvar portait mon nom. Il s’agissait d’une toute nouvelle parcelle plantée essentiellement avec un théier nommé AV2 que j’affectionne particulièrement.

Le geste de G. Somani, superintendant de North Tukvar et Puttabong,  m’a beaucoup touché et je retourne de temps à autre à « Delmas Bari ». Les théiers ont grandi, ils sont à présent magnifiques. L’endroit possède un charme unique. Un petit kiosque permet de prendre le thé à l’ombre en savourant à la fois la beauté du lieu et son incomparable sérénité. Je m’y sens comme chez moi !


Posté dans Lieux que j'aime à Darjeeling, Pays : Inde par François-Xavier Delmas | Tags : , , , , , ,

François-Xavier Delmas

Globe-trotter passionné, « FX » arpente les plantations de thés depuis 30 ans à la recherche des meilleurs crus. Pour le fondateur du Palais des Thés, voyager c’est aller à la découverte des cultures du monde. De Darjeeling à Shizuoka, de Taïwan au Triangle d’Or, il vous invite à suivre ses pérégrinations, à partager ses rencontres et ses émotions.

Articles classés par thèmes

Liens vers Palais des Thés

Voyages dans le temps