Au Japon, on prive certains thés de lumière


29 octobre 2010
Au Japon, on prive certains thés de lumière

Au Japon il existe des thés de lumière et aussi des thés d’ombre. Ces thés d’ombre et que l’on appelle ici «Kabusecha», sont privés de lumière trois semaines avant leur récolte. Cela a pour conséquence d’inhiber la photosynthèse de la feuille, d’obliger le théier à puiser énormément de nutriments, de modifier la composition chimique de la feuille ainsi que ses composés aromatiques.

Sur le plan gustatif, le thé gagne en moelleux et en finesse, et développe moins d’amertume. Le plus connu des «Kabusecha» se nomme Gyokuro, il se reconnait à ses feuilles vert-sombre, fines et luisantes.

Sur cette photo que j’ai prise tout près de Shizuoka vous pouvez faire connaissance avec la façon que l’on a ici de priver certains théiers de lumière en les recouvrant d’une natte de paille.

Vous avez aimé cet article ?
Commentez
2 commentaires sur “Au Japon, on prive certains thés de lumière
  1. Merci
    Voici des mois que j’ai découvert votre blog suite à ma découverte de la boutique de lln,lieu qui m’est maintenant incontournable.
    Aujourd’hui l’envie m’a prise de lire depuis le début ce blog et c’est vraiment un ravissement que de vous suivre dans vos voyages les photos sont magnifiques et les descriptions me transportent loin de la Belgique.
    Un peu comme le petit train j’avais envie de laisser une trace,un mot pour vous dire merci pour ces découvertes
    Je m’imagine dans quelques heures au calme déguster ce Gyokuro en ayant cette image devant les yeux,mon esprit bien loin du tumulte quotidien

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Articles similaires

Théiers sous toile à l’abri du soleil

25 mai 2010

Avec le beau temps qu’il fait ces jours-ci en France, on aurait tort de ne pas se protéger du soleil. Savez-vous que les théiers également nécessitent parfois d’être couverts ?…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Savoir apprécier l’amertume

22 août 2014

L’amertume est la seule saveur intelligente, me dit Olivier Roellinger, alors que nous dégustons ensemble différents thés et que je le préviens que certains darjeelings possèdent une pointe d’amertume. Cette…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le Yabukita : le cultivar le plus répandu du Japon

9 novembre 2010

Si tous les théiers font partie de la famille des camélias vous savez qu’il existe en réalité différents cultivars. Le théier que l’on retrouve le plus souvent ici, au Japon,…

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.