Dégustation

Dégustation de Darjeeling d’automne

27 décembre 2013
Dégustation de Darjeeling d’automne

 

Une balance, un minuteur, un crachoir, une tasse pour se rincer éventuellement la bouche entre deux liqueurs, un rai de lumière, tout y est. Certes, le bâtiment ne garde aucun souvenir de son dernier rafraîchissement mais peu importe ; les thés de Namring conservent toute leur aura et je suis attendu pour une dégustation de leurs meilleurs crus d’automne.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

A chacun son thé

13 décembre 2013
A chacun son thé

 

A chacun son thé. Pour nos amis Turcs, il se déguste brûlant, à toute heure du jour où de la nuit, dehors plutôt que chez soi, dans de petits verres en forme de tulipe. On commence par verser un extrait de thé, d’une force peu commune, au fond du verre. Puis on rallonge cet extrait avec l’eau chaude du samovar. On se raconte alors les petites choses de la vie, le verre de thé à la main. Ou bien l’on regarde un match de foot au café du quartier, le verre de thé toujours à la main ou bien posé devant soi.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Déguster un Grand Cru selon la méthode du Gong Fu Cha

15 novembre 2013
Déguster un Grand Cru selon la méthode du Gong Fu Cha

Pour déguster un aussi beau thé que le « Perle Noire » de Taiwan que j’ai sélectionné récemment, deux possibilités : soit utiliser votre théière habituelle, soit le préparer en suivant les règles du « Gong Fu Cha ». Selon cette méthode, vous disposerez le thé dans une théière de très faible contenance et obtiendrez plusieurs infusions successives à partir des mêmes feuilles : une autre manière de partir à la découverte de la richesse aromatique de ce Grand Cru dont les notes assez gourmandes sont de saison.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le thé : une boisson simple, savoureuse et réconfortante

1 novembre 2013
Le thé : une boisson simple, savoureuse et réconfortante

 

Il y a beaucoup de façon de préparer le thé, de le déguster. Certaines cérémonies nécessitent un apprentissage, comme le Cha No Yu japonais. D’autres rituels obéissent à des règles non moins précises, tels le cérémonial anglais, chinois, marocain, tibétain, russe, et j’en passe. Mais il ne faut jamais oublier ceci : pour un quart des habitants de notre planète, le thé est la boisson la plus simple qui soit. Elle se déguste sans chichis, n’importe où, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, elle est la chose la plus évidente du monde, à la fois savoureuse et réconfortante, elle est servie dans la rue, elle est le thé, tout simplement.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Thé du soir en Chine

16 août 2013
Thé du soir en Chine

 

D’instinct, cette photo me réjouit car en Asie j’ai découvert le bonheur de déguster le thé le soir, voire la nuit. Tandis que dans certains pays occidentaux tant de gens sont réticents à l’idée de le prendre après dix-sept heures, en Chine on le savoure à tout moment, y compris à une heure avancée de la nuit.

Parfois, le reflet des néons enveloppe votre tasse de leur lumière chaude.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Des habitudes de dégustation différentes

26 juillet 2013
Des habitudes de dégustation différentes

 

Dès qu’il s’agit de thé, d’un pays à l’autre les mœurs changent si l’on s’en réfère à sa dégustation. En Birmanie, par exemple, le thé est servi allongé d’un trait de lait concentré sucré. On peut aimer ou bien ne pas aimer cette façon de faire mais ce n’est pas la moindre des qualités du camellia sinensis que de faire preuve de tolérance et donner envie aux habitants de notre planète de l’adapter à leur propre goût.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Servir le thé dans un verre

24 mai 2013
Servir le thé dans un verre

 

Il est de coutume en Chine de déguster certains thés en les faisant infuser directement dans un grand verre. On regarde alors les feuilles de thé s’épanouir dans l’eau chaude, on les voit monter et descendre, on dirait qu’elles dansent…

Un spectacle à la fois simple et réjouissant, prélude à la dégustation même.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

L’importance de la température de l’eau

9 avril 2013
L’importance de la température de l’eau

 

Certains thés souffrent d’infuser dans une eau trop chaude. A ce propos je tiens à vous préciser que l’on ne peut pas préparer un bon thé à partir d’une eau qui a bouilli, quand bien même elle aurait ensuite refroidi. En effet, lorsqu’une eau bout son oxygène part en fumée et les feuilles de thé qui infusent ont besoin de cet oxygène pour exprimer tous leurs arômes.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Bien préparer les Darjeeling de Printemps

29 mars 2013
Bien préparer les Darjeeling de Printemps

A celles et ceux qui vont découvrir ces jours-ci les Darjeeling de Printemps je rappelle qu’il s’agit de thés rares et fragiles qui nécessitent d’être préparés avec soin. Le temps d’infusion, par exemple, ne doit pas dépasser 3,45 minutes. Un grand cru est synonyme d’harmonie. Il convient de trouver l’équilibre entre une texture, une saveur ainsi que des notes olfactives. Pour les Darjeeling de Printemps cette harmonie correspond à une durée d’infusion comprise entre 3,30 et 3,45 minutes.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Dégustations de thé

12 mars 2013
Dégustations de thé

En ce moment, je déguste de cinquante à cent différents thés par jour.
Je les goûte par série de dix ou douze, environ. Lorsque vous goûtez autant de thés en même temps, vous les recrachez, pour des raisons évidentes. Mais surtout, vous goûtez chaque thé à deux reprises et dans un ordre différent afin de ne pas être influencé par les qualités ou défaut du thé qui précède.
En effet, on est tenté, lorsque l’on déguste plusieurs lots de suite, de sentir ce qui les oppose plutôt que ce qui les rapproche, et si je ne pratiquais pas cette double analyse, je pourrais passer à côtés de belles opportunités.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.