Chine

L’incroyable variété des thés du Fujian

30 janvier 2015
L’incroyable variété des thés du Fujian

 

En Chine, le Fujian compte parmi les plus importantes provinces de thé. Importante sur un plan historique car c’est à partir de ses ports que les premières cargaisons de thé ont été embarquées vers l’Europe, importante également sur le plan du thé lui-même car le Fujian est la seule province du pays où l’on cultive des Oolongs et des thés blancs légendaires, mais aussi des thés verts, des thés noirs, des thés fumés et les plus beaux thés au jasmin du pays. Une incroyable variété.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

En Chine, des cadeaux sous le portrait

26 décembre 2014
En Chine, des cadeaux sous le portrait

Lorsque je suis invité chez des fermiers, en Chine, il m’arrive de temps à autres de me retrouver face au Grand Timonier. Je ne sais pas si on lui voue un culte, si on l’idolâtre, en tout cas les offrandes et les loupiotes sont là, sous son portrait qui trône dans la pièce commune. Un Mao divin.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Les « rock teas », une appellation mystérieuse

31 octobre 2014
Les « rock teas », une appellation mystérieuse

 

La semaine dernière je vous parlais des « rock teas », car je rentrais tout juste de cette région de Chine. Lorsque l’on demande aux fermiers locaux la raison de cette appellation, certains évoquent le fait que le thé doit être secoué à un certain stade de sa manufacture. Mais d’autres font l’analogie entre le goût lisse de ce thé, sa minéralité, sa force, et ces roches fantastiques autour desquelles poussent les camélias.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le Da Hong Pao : un oolong légendaire

24 octobre 2014
Le Da Hong Pao : un oolong légendaire

 

Il existe en Chine une très célèbre famille de thés qui s’appellent les « rock teas ». Ces thés semi-oxydés sont originaires des Wu Yi Shan, un massif montagneux situé au nord de la province du Fujian. Le plus réputé d’entre eux se nomme le Da Hong Pao. Il faut en avoir goûté au moins une fois dans sa vie pour se rendre compte à quel point il s’agit d’un thé exceptionnel. Il est d’une longueur en bouche et d’une puissance rare et reste cependant subtil. Il est fruité, grillé, boisé et gourmand à la fois.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

L’origine du « lapsang souchong »

17 octobre 2014
L’origine du « lapsang souchong »

 

Avis aux amateurs de thés fumés ! C’est ici, dans un parc régional chinois, au nord de la province du Fujian, qu’ont été fabriqués tous les « lapsang souchong » pendant deux cents ans. L’origine de ce thé remonte au XIXème siècle : une réquisition par un haut gradé de l’armée chinoise de l’usine de thé qui se situait à la place de celle-ci et pour y loger son régiment n’aurait donné d’autre choix au fermier que de sécher son thé dehors, au-dessus d’un feu de racines d’épicéa. D’où son parfum fumé.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Envoûtante valse des récoltes de Printemps

23 mai 2014
Envoûtante valse des récoltes de Printemps

Ma sélection de Darjeeling de Printemps achevée, la saison des Népal bat son plein, puis c’est au tour des Primeurs de Chine de s’annoncer avant que n’arrivent les premiers Ichibancha japonais. Entre le 1er mars et le 10 mai de chaque année, je peux déguster plus de cent thés par jour, sans compter ceux que je fais infuser plusieurs fois, lorsque j’hésite entre plusieurs lots. Le pic de cette plaisante activité, que j’attends toujours avec tant d’impatience, se situe autour de la fin avril. A cette période de l’année, tant d’échantillons s’amoncellent chaque matin au gré des plis express venus tout droit du Népal, d’Inde, de Chine ou bien du Japon, qu’il m’arrive parfois de ne plus savoir à quel Saint me vouer.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Gary, un grand connaisseur des thés du sud-ouest de la Chine

31 janvier 2014
Gary, un grand connaisseur des thés du sud-ouest de la Chine

 

Chaque année, je reçois de mon ami Gary, qui vit à Kunming et y tient une boutique de thé, de nombreux échantillons de pu erh. Des pu erh crus, des pu erh cuits, des pu erh en galette ou bien en vrac, des pu erh de tous âges, de très jeunes comme de très vieux. Je les attends avec impatience. Avec Gary, nous nous connaissons depuis plus de 20 ans. Il était tout jeune lorsque nous nous sommes rencontrés et travaillait alors pour le compte de l’organisme d’Etat en charge de l’export des thés du Yunnan. Il connaît parfaitement tous les types de thé que l’on peut trouver dans province du sud-ouest de la Chine. Le thé, c’est sa vie.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

En Chine, le marché du thé a bien changé

24 janvier 2014
En Chine, le marché du thé a bien changé

Acheter du thé en Chine n’a plus rien à voir avec ce que c’était hier. Il y a encore à peine vingt ans, seul l’Etat était habilité à exporter le thé et chaque thé chinois entrait dans une nomenclature. Des experts-dégustateurs arpentaient le pays entier, visitaient chaque fabrique de thé, goûtaient chaque production et donnaient la référence correspondant à ce thé. Par exemple, un Grand Yunnan Impérial correspondait au grade 6112.
Les choses ont bien changées depuis. Aujourd’hui, les experts chinois ont disparus, ils se sont sans doute reconvertis dans le privé et la consommation intérieure a explosé. L’offre ne suffit plus, si bien que les prix augmentent. Et plus personne n’aurait l’idée de se souvenir de la façon dont cela fonctionnait vingt ans auparavant.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Feng Huang Dan Cong : un des thés les plus rares de Chine

17 janvier 2014
Feng Huang Dan Cong : un des thés les plus rares de Chine

 

Le Feng Huang Dan Cong ou Thé du Phoenix fait partie des thés de Chine les plus rares. Seuls une poignée de fermiers dont la famille Huang que j’ai eu plaisir à photographier ici, manufacturent ces grandes feuilles dont le parfum persistant évoque tour à tour la fleur, le fruit, le bois et les épices. A goûter au moins une fois dans sa vie si vous êtes amateur de grands crus.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le thé nous suit, il nous accompagne

3 janvier 2014
Le thé nous suit, il nous accompagne

Il y a quelques temps, à Tunxi, en Chine, je dîne dans une maison de thé. Dehors il pleut. Je photographie à vitesse lente le mouvement des passants et les reflets de la ville sur le pavé mouillé. Ma vitre réfléchit l’intérieur de l’établissement. D’humeur facétieuse, je m’amuse alors à photographier la théière de mes voisins qui se promène sur la silhouette des passants.

Le thé nous suit. Il nous accompagne. Parfois nous ne le voyons pas mais il est proche et nous fait du bien.

Je vous souhaite une belle année 2014. Je vous souhaite de belles découvertes gustatives. Je vous souhaite de trouver chaque jour un moment d’harmonie. Je vous invite à partager ces moments de bonheur avec vos proches. Je vous souhaite de vivre le thé.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.