Inde

Des couffins suspendus dans les plantations de thé

12 février 2010
Des couffins suspendus dans les plantations de thé

En Inde, dans les plantations de thé, la garde des nourrissons est organisée. Les bébés sont placés dans des couffins suspendus pendant que leurs mères cueillent les feuilles de thé dans les champs. Le bâtiment n’est pas couvert, il s’agit d’un simple auvent. A tour de rôle une mère s’occupe des petits, les balance au rythme d’une berceuse. Lorsque l’on se promène à pied dans une plantation de thé il n’est pas rare d’entendre leur chant délicat.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une nurserie pour les jeunes plans de thé

9 février 2010
Une nurserie pour les jeunes plans de thé

Parfois on n’a même plus besoin d’une graine pour faire un théier, c’est même le cas le plus fréquent. On opère simplement par bouturage en choisissant avec soin l’arbre-mère. On prélève une feuille de thé et quelques centimètres de la tige qui la soutient. On plante le tout dans un sachet fertile. La pousse va grandir et donner naissance à un système racinaire, jusqu’à devenir un vrai théier. L’espace couvert où grandissent ces jeunes plans de thé s’appelle une nurserie. Photo prise à Darjeeling en Inde.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Plantation de thé dans la brume

4 février 2010
Plantation de thé dans la brume

Un climat trop sec, un ensoleillement trop fort déplaisent au théier. C’est pourquoi on rencontre souvent des paysages de brume dans les régions où il pousse. En quelques minutes le temps change, la crête de la colline se dissipe, la silhouette des arbres s’estompe, la température tombe et l’on se retrouve en plein milieu d’un nuage comme ici, à Thiashola, une magnifique plantation de thé du sud de l’Inde.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Le thé a besoin de soins délicats

2 février 2010
Le thé a besoin de soins délicats

 

Des fleurs, des graines, c’est bien, mais pour faire du thé il ne faut pas que cela. Il faut aussi des soins délicats, de la patience, de l’observation et beaucoup de présence. De l’amour en quelque sorte. C’est un peu comme un blog, tous les jours il faut s’en occuper, lui sourire, avoir plaisir à lui donner de son temps. Voici justement des cueilleuses de thé en conversation avec leurs théiers. Elles habitent à quelques centaines de mètres de là et connaissent le moindre recoin de la parcelle. Elles connaissent chaque théier, ses forces et ses faiblesses. Elles sont concentrées et ne se laissent pas distraire par le photographe. Photo prise à Puttabong, une plantation de thé de Darjeeling (Inde).

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

La fleur du théier ressemble à un camellia

30 janvier 2010
La fleur du théier ressemble à un camellia

J’exagère un peu de vous avoir montré une graine sans vous avoir même parlé de la fleur du théier. La voici, et si vous trouvez qu’elle ressemble à un camellia vous avez bien raison puisque le théier fait partie de la grande famille des camellias.
Dans les plantations de thé on rencontre peu de fleurs. En effet, puisque l’on cueille ses pousses tout au long de l’année, on empêche le théier de fleurir, on le contrarie en quelque sorte. Le théier utilise toute sa sève à faire des feuilles, et si l’on rencontre un théier couvert de fleurs ce n’est pas très bon signe : cela signifie que la plantation est un peu négligée et que l’on oublie de récolter, ou bien que le théier est vieux, une floraison excessive étant signe de dégénérescence du théier. Cette jolie petite fleur dont j’ai eu envie de faire le portrait se situe dans la plantation de thé « Happy Valley », non loin de la ville de Darjeeling. Elle ne sent pas grand-chose, elle est juste jolie à regarder, d’autant qu’elle se fane vite.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Graine de théier, graine de blog

29 janvier 2010
Graine de théier, graine de blog

Un blog c’est une naissance, quelque chose que l’on sème et qui va germer, une petite graine que l’on a envie de voir grandir, puis devenir adulte et prendre son essor. Quelque chose qui vous relie aux autres, un peu de vie, d’amour, quoi. Alors, justement, j’ai choisi une photo de graine pour commencer ce blog, une graine de théier, bien sûr. Je ne sais plus très bien où j’ai pris cette photo, mais ce n’est pas très important. Ce qu’il faut savoir c’est que le fruit du théier que l’on voit ici est un fruit à coque. A l’intérieur se trouvent jusqu’à six graines. Avant de choisir quelles graines il va mettre en terre le responsable de la plantation va procéder à un exercice amusant : il va cueillir beaucoup de graines, puis il va toutes les plonger dans l’eau pendant 24 heures. Plus tard il reviendra les observer, il jettera alors toutes celles qui flotteront et ne gardera que celles situées au fond de son bocal. Il sait que celles-là seulement vont donner de beaux théiers.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.