Actualités

Les experts de demain

7 avril 2017
Les experts de demain

Si l’on veut que demain un personnel compétent propose des thés de qualité dans les hôtels et les restaurants, il faut former ces jeunes qui s’apprêtent à rejoindre la vie active. L’Académie de Reims et Palais des Thés ont travaillé main dans la main et mis au point une certification en « connaissance et service du thé ».  En premier lieu nous avons formé les professeurs de plusieurs lycées hôteliers qui à leur tour ont formé leurs élèves.  La semaine dernière, à Reims, l’heure était aux examens et à l’obtention du certificat. Bravo à tous les élèves qui ont passé l’épreuve et que cela les encourage à continuer à en savoir davantage sur le thé, pour le plus grand plaisir de leurs futurs clients.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une pensée pour le Népal

27 mai 2016
Une pensée pour le Népal

Voilà plus d’un an que le Népal a été secoué par un puissant séisme. Et, depuis un an, pour de nombreux villageois, la vie ne s’est pas améliorée. Dans ce pays à la fois très rural et au relief particulièrement accidenté, on n’a pas vu arriver les aides promises. De très nombreux villageois habitent dans leur maison comme si de rien n’était. Ils ont posé un toit de fortune sur des ruines, et la vie poursuit son cours. Mais que vont-ils devenir après la mousson, que va-t-il leur rester après la saison des pluies qui transforme tout en boue ?

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Des nouvelles du Népal

28 avril 2015

Flash info. Nouvelles du Népal : nous avons pris contact avec nos fermiers partenaires auprès de qui nous achetons en direct nos thés : ils vont tous bien, n’ont eu aucun dommage matériel, les vallées où le thé pousse étant nettement plus à l’est du Népal.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Un moment d’échange avec des blogueurs

19 septembre 2014
Un moment d’échange avec des blogueurs

 

Si j’aime passer du temps avec les producteurs de thé, j’ai aussi beaucoup de plaisir à échanger avec les clients ou bien, comme cette semaine rue Vieille-du-Temple, avec des blogueuses et blogueurs venus découvrir et savourer les dernières créations maison : les Jardins. Je leur ai parlé du jardin comme source d’inspiration, du bonheur de se promener en différentes saisons dans un jardin que l’on aime, de l’intérêt de déguster chaud, tiède, froid ou glacé ces infusions revisitées. Nous avons parlé des grands crus de thé, aussi, bien sûr, et de gastronomie.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Quelques bonnes nouvelles de Darjeeling malgré la météo défavorable

28 mars 2014
Quelques bonnes nouvelles de Darjeeling malgré la météo défavorable

Les nouvelles que je reçois de Darjeeling ne sont pas très bonnes. Les planteurs sont ennuyés par la faible quantité de thé récolté courant mars. En cause, des températures basses, un faible ensoleillement ainsi qu’un manque de pluie. A ce jour, près d’un tiers de la production fait défaut. Pour autant et à condition d‘être très réactif, on trouve de beaux millésimes. J’ai déjà acheté plusieurs lots en provenance de jardins dont la qualité s’améliore d’année en année, comme Gielle, Rohini et Teesta Valley. Et un lot minuscule de « Puttabong SFTGFOP1 Moondrops » qui ravira celles et ceux qui auront la chance de pouvoir le goûter.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

En Chine, le marché du thé a bien changé

24 janvier 2014
En Chine, le marché du thé a bien changé

Acheter du thé en Chine n’a plus rien à voir avec ce que c’était hier. Il y a encore à peine vingt ans, seul l’Etat était habilité à exporter le thé et chaque thé chinois entrait dans une nomenclature. Des experts-dégustateurs arpentaient le pays entier, visitaient chaque fabrique de thé, goûtaient chaque production et donnaient la référence correspondant à ce thé. Par exemple, un Grand Yunnan Impérial correspondait au grade 6112.
Les choses ont bien changées depuis. Aujourd’hui, les experts chinois ont disparus, ils se sont sans doute reconvertis dans le privé et la consommation intérieure a explosé. L’offre ne suffit plus, si bien que les prix augmentent. Et plus personne n’aurait l’idée de se souvenir de la façon dont cela fonctionnait vingt ans auparavant.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Ouverture de la boutique Palais des Thés de Bordeaux

8 novembre 2013
Ouverture de la boutique Palais des Thés de Bordeaux

 

Au lendemain de l’ouverture de la boutique Palais des Thés de Bordeaux, je choisis cette photo, comme un clin d’œil aux vignobles bordelais. Certes, le relief varie, mais avouez que le thé et la vigne présentent des similitudes si l’on prête attention au graphisme du paysage.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Soubresauts politiques à Darjeeling

13 septembre 2013
Soubresauts politiques à Darjeeling

 

Ne trouvez-vous pas que ce paysage évoque le calme et la tranquillité ? Pourtant j’ai pris cette photo à Darjeeling, une région soumise à des soubresauts politiques depuis plus de trente ans. A intervalles réguliers, le parti local appelle à la grève afin d’obtenir une certaine autonomie au sein de l’Union Indienne ainsi que la création d’un état baptisé Gorkhaland. Ces jours-ci, toutes les routes de la région sont bloquées et les commerces, fermés.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Une équipe du Palais des Thés à la découverte des plantations de Darjeeling

28 juin 2013
Une équipe du Palais des Thés à la découverte des plantations de Darjeeling

 

Tous les ans, je pars dans les plantations de thé avec des responsables du Palais des Thés. L’occasion de leur faire découvrir une région du monde d’une rare beauté, de leur permettre de se familiariser avec des cultures différentes de la nôtre et de découvrir, bien sûr, tous les stades de la fabrication d’un thé.

L’occasion aussi de passer de bons moments ensemble comme ici, à Tumsong, lors d’un délicieux repas.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.

Engouement pour le thé noir en Chine

3 mai 2013
Engouement pour le thé noir en Chine

Alors que depuis des siècles les Chinois ne consomment majoritairement que du thé vert, laissant le thé noir aux étrangers, les voici pris depuis un ou deux ans d’un engouement subit pour ce thé. Ils l’appellent Hong cha, en référence à la couleur de la feuille infusée qui est rouge, et le plus réputé ici se nomme Jin Jun Mei. Bien sûr les prix explosent, ce qui se produit à chaque fois que nos amis Chinois s’engouffrent dans une mode.

Tweeter cet article sur Facebook. Tweetez cet article.